Home Lifestyle Société En Espagne, un procès pour viol déclenche la colère

En Espagne, un procès pour viol déclenche la colère

Ils viennent de Séville, ils ont entre 27 et 29 ans, et ils se surnomment « la meute ». L’été 2016, ils ont agressé sexuellement une jeune Madrilène de 18 ans et filmé l’entièreté de leurs actes. Ce qui n’a pas empêché un tribunal espagnol de les acquitter de viol, déclenchant la colère populaire.

Les membres de La meute », on en effet été condamnés jeudi à une peine de neuf ans de prison chacun, pour « abus sexuel » sur une jeune fille de 18 ans pendant les fêtes de la San Fermin de l’été 2016, aggravé d' »abus de faiblesse ». Ils avaient filmé leurs actes et s’en étaient vantés sur Whatsapp, tandis qu’au procès, la jeune fille avait dû se justifier d’avoir eu une attitude passive face à eux. Leurs avocats soutenaient que la victime – qui avait auparavant bu de la sangria – était consentante puisque qu’elle n’avait jamais semblé dire « non » à l’image. Finalement, les juges n’ont pas retenu la notion de « viol », pour lequel le Code pénal espagnol stipule qu’il doit y avoir eu « intimidation » ou « violence ». Un jugement inacceptable pour des Espagnols toujours plus nombreux à s mobiliser.

35 000 manifestants à Pampelune

Le slogan « ce n’est pas un abus sexuel, c’est un viol ! », a résonné samedi à Pampelune, capitale de la région de Navarre, comme chaque jour depuis que le jugement contesté y a été rendu. Ce samedi, à l’appel du Mouvement féministe de Pampelune, près de 35 000 personnes ont participé à une marche revendicative dans les rues de la ville. Un mouvement auquel même des carmélites se sont jointes depuis leur couvent.

Lire aussi: 
L’affiche anti-viol à placarder lors de toutes les soirées
La vidéo qui explique pourquoi les victimes de viol ne se débattent pas
Le témoignage poignant d’Evan Rachel Woods sur les violences sexuelles

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.