Home Lifestyle Psycho “Le cœur sur la table”: le podcast qui déconstruit la notion de...

“Le cœur sur la table”: le podcast qui déconstruit la notion de couple

Après « Les couilles sur la table » la journaliste et militante féministe Victoire Tuaillon lance un podcast dédié aux relations amoureuses. On a écouté les deux premiers épisodes et on vous le recommande.

On a tendance à penser que l’amour, c’est une affaire de gonzesses, un truc pas très sérieux, une histoire privée magique et mystérieuse que personne ne peut vraiment expliquer. Mais plus je suis féministe, plus je pense que c’est une question politique. Et que l’amour est en train d’être réinventé”.

Voici un extrait du prologue du «Cœur sur la table », podcast produit par Binge Audio et réalisé par Victoire Tuaillon, journaliste et militante féministe, déjà à l’origine de « Les couilles sur la table », podcast de qualité qui décortique la masculinité. Cette fois, c’est l’amour que Victoire, 31 ans, analyse, elle qui dit-elle, a depuis toujours été amoureuse.

Alors que l’amour est souvent considéré comme « un truc de filles » dont on parle dans les magazines féminins, Victoire prend ce sujet très au sérieux et considère que les lignes du cœur sont en train d’évoluer. Alors qu’autrefois, seul le couple était considéré comme un schéma « valable », aux yeux des autres, aujourd’hui, d’autres voies se dessinent entre les plans cul réguliers, les plans câlin, dodo, le polyamour ou même, le célibat choisi, assumé et décomplexé. Tout est en train d’évoluer : les manières dont on se séduit, dont on se touche et dont on s’aime. C’est que Victoire appelle la révolution romantique, une lutte où nos armes sont nos cœurs, et qui s’avère nécessaire quand on connaît le nombre de divorces, de tromperies, de ruptures, de dates foireux. Tout ça n’est-il pas la conséquence d’un nombre de règles tout bonnement inaccessibles? Comment développer des relations qui ne soient pas dictées par des concepts et des étiquettes? Comment créer son propre cadre sans pour autant avoir de modèle?

Le lien entre féminisme et amour

Ce qu’on trouve particulièrement intéressant dans ce podcast, c’est le lien que Victoire établit entre l’amour et la politique. Pour elle, c’est son amour de l’Amour qui l’a rendue féministe.

Je ne vois pas comment l’amour peut circuler si on est encore enfermés dans des rôles de genre tout étriqués avec les hommes d’un côté, les femmes de l’autre. Les uns au-dessus, les autres en dessous”,

explique-t-elle très justement. « Je ne vois pas comment l’amour peut exister vraiment sans égalité et sans justice. » Quand souvent, on entend que les féministes signent la mort de l’amour et de l’érotisme, cette façon de présenter les choses fait vraiment du bien. Selon Victoire, les luttes féministes sont nécessaires pour que l’amour soit possible.

La princesse et l’escalator

Dans le premier épisode « La princesse et l’escalator », elle revient sur la notion d’étapes dans un couple. Celles qui sont censées nous mener crescendo à l’emménagement, le mariage, la parentalité et la propriété. Ce qu’elle appelle l’escalator relationnel. Un concept qu’elle décrypte à coups de témoignages, de réflexions personnelles, et d’interviews d’experts, pour pouvoir se poser une questions essentielle : l’amour ne peut-il être vécu que dans ce schéma ? Pouvons-nous être heureux sans monter sur cet escalator ? Et que se passe-t-il lorsqu’on le prend en sens inverse? En bref, on a qu’une seule hâte : que les prochains épisodes sortent et donnent naissance — comme elle le souhaiterait — à une grande conversation collective: un espèce de brainstorming géant, pour réfléchir aux nouvelles façons de s’aimer. Un amour avec moins d’oppression, moins de pression, plus de respect et d’honnêteté.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Le cœur sur la table, à découvrir sur toutes les plateformes de podcast.

Lire aussi: