Home Lifestyle FAUT QU’ON REGARDE: le témoignage sur le burn-out d’une ex-styliste de 30...

FAUT QU’ON REGARDE: le témoignage sur le burn-out d’une ex-styliste de 30 ans

Burn out
Les déviations

« J’étais pétée de thunes, j’avais des fringues gratos. » À 30 ans, Ariane menait une vie de ‘rêve’ avant de complètement craquer. Pour le média Les Déviations, elle livre son témoignage sur le burn-out et son changement de cap.

Elle s’appelle Ariane, elle a 36 ans et face caméra, elle raconte avec un franc-parler captivant comment, à 30 ans, elle est tombée en dépression et puis, comment elle s’est reconstruite. Réalisée par le jeune média, Les Déviations, cette vidéo est à voir et partager!

Une vie de rêve?

À 30 ans, Ariane mène une vie qui en ferait envier plus d’une. La jeune femme habite Paris et depuis 10 ans, elle grimpe les échelons dans le monde de la mode. Acheteuse, styliste, chef de produit, directrice de collection… »Je pensais que tout allait bien. Enfin, la tête essaye de se convaincre que tout va bien. J’étais pétée de thunes, j’avais monté les échelons, j’avais vraiment beaucoup d’argent. J’avais des fringues gratos, des jolies fringues, on m’invitait dans les « front row » des défilés… L’argent, la reconnaissance, un bel appartement et des beaux habits. On ne peut pas se dire ou on ne pas se plaindre, en disant ‘ça va mal’. » Pour Ariane, c’est un fait quand on mène ce genre de vie où tout le monde vous envie plus ou moins, on ne peut pas avouer qu’on n’est pas heureuse. « La société ne vous comprend pas. »

Le burn-out

Et puis, est arrivé ce jour où Ariane a littéralement pété les plombs. « Il y a un truc qui t’arrive dans la gueule, c’est comme un Boeing 747 qui atterrit en pleine tronche. » C’est lors d’une réunion et d’une crise d’hystérie sur la couleur d’une jupe-culotte que la jeune femme réalise le problème. « J’avais une vie vide de sens. » Du jour au lendemain, elle quitte tout pour se réfugier chez sa grand-mère en Poitou-Charentes où elle reste au lit pendant 6 mois. Le témoignage d’Ariane ne s’arrête pas là! Après le burn-out, il y la reconstruction. Toujours face caméra, la jeune femme de 36 ans explique comment elle a réinventé sa vie après sa sévère dépression. « Aujourd’hui, je suis mes passions et mes intimes convictions. J’ai donc écrit un livre et je travaille pour France 2 en tant que journaliste politique. »

Lire aussi: Le poignant témoignage de la blogueuse Garance Doré sur sa dépression

Pourquoi on regarde?

  • Pour le franc-parler de l’interlocutrice qui raconte sans chichis et avec beaucoup de punchlines sa descente en enfer et sa reconstruction. Pendant 12 minutes, on est tenu en haleine face à son témoignage captivant.
  • Pour le message plein d’espoir de la vidéo. Les Déviations ne se sont pas arrêté sur la question du burn-out. Ils ont été plus loin en montrant comment cette jeune femme a réussi à réinventer sa vie.
  • Le burn-out est un mal qui touche de plus en plus de jeunes. Ariane d’ailleurs soulève ce problème chez les trentenaires.

Lire aussi: 

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.