Home Lifestyle Écolo ou pas? La culpabilité écologique résumée par Margot

Écolo ou pas? La culpabilité écologique résumée par Margot

capture d'écran @youmakefashion

À travers de nombreux exemples de situations contradictoires, Margot du blog YouMakeFashion résume le nouveau mal du siècle: la culpabilité écologique que l’on s’inflige ou que les autres nous infligent!

Ceux qui la suivent l’ont certainement vu, hier sur Instagram, la blogueuse belge « Milkywaysblueyes » a poussé un petit coup de gueule: « J’en ai tellement marre du sentiment constant de culpabilité écologique. Chacun fait ce qu’il peut à son échelle« . Ce message, Claire Marnette l’a écrit suite à une remarque de l’un de ses followers la critiquant d’avoir acheté des enveloppes neuves pour l’envoi de ses colis Vinted. « Avec mon métier, je suis constamment confrontée à ça: si je porte des pièces plus chères made in europe, on m’engueule parce que mon contenu est trop cher, si je poste un haul d’une marque pas chère, on m’engueule parce que c’est fabriqué en chine, si je montre une recette, on m’engueule parce que je n’ai pas acheté tout en vrac, si je voyage à l’étranger, on m’engueule parce que je prends l’avion mais quand je fais gagner un voyage, tout le monde est au rendez-vous évidemment » continue-t-elle d’écrire.

Lire aussi: FAUT QU’ON PARLE: et si on arrêtait d’éco-culpabiliser sans cesse?

Cette culpabilité écologique, la blogueuse belge n’est pas la seule a en être sujette. Il y a quelques jours, Margot du blog YouMakeFashion résumait parfaitement la situation dans une vidéo qu’elle a intitulée: « écolo ou pas? ». À coups d’exemples, la blogueuse française montre à quel point être écolo, ce n’est pas blanc ou noir mais que ça peut être gris.

Je soutiens les créateurs mais j’achète made in China. Je ne bois pas de Coca mais je mange des avocats. Je coupe l’eau quand je me lave les dents mais je prends des douches trop longues. J’utilise des cotons réutilisables mais je les lave en machine…

Lire aussi: Mes 5 résolutions zéro déchet pour 2020

View this post on Instagram

Écolo ou pas ? Je soutiens les créateurs mais j’achète made in China. Je ne bois pas de Coca mais je mange des avocats. Je coupe l’eau quand je me lave les dents mais je prends des douches trop longues. J’utilise des cotons réutilisables mais je les lave en machine. Je ne mange pas de foie gras mais j’en ai mangé longtemps.  Je n’utilise pas de Sopalin mais je ne fabrique pas mon liquide vaisselle. Je n’ai pas de voiture mais je prends l’avion. Je fabrique ma lessive mais j’achète mon dentifrice. J’ai une brosse à dents recyclable mais je ne sais pas comment la recycler. J’essaie de n’acheter que local mais j’aime trop les bananes. Je prends les transports en commun mais le soir je rentre en Uber. Je diminue ma consommation de viande mais mes chaussures sont en cuir. Je ne fais pas les soldes mais durant l’année je craque sur des promos. Je n’utilise pas de coton tige mais des mouchoirs en papier. Je porte des culottes de règles mais mon papier toilette n’est pas écolo. Je tri mes déchets mais je ne suis pas zéro déchet. J’utilise une gourde mais parfois je l’oublie. Je refuse les pailles mais parfois j’ai besoin de couverts en plastique #jedeviensécolo

A post shared by Margot (@youmakefashion) on

Chaque geste compte!

Mais la culpabilité écologique, ce n’est pas que les autres qui la font ressentir (bien au contraire). « Eco-culpabiliser », on le fait merveilleusement bien tout seul, à chaque fois que l’on achète une banane au supermarché et que cette petite voix « c’est pas très écolo, ça » résonne en nous! Que l’on se l’inflige ou que l’on nous l’inflige, il est temps de stopper vite fait bien fait ce sentiment de culpabilité écologique. Pourquoi? Tout simplement parce qu’il ne sert à rien! Comme le résume très bien « Milkywaysblueyes », il faut « laisser les gens faire ce qu’ils peuvent à leur échelle et cesser de critiquer le comportement d’autrui (…) Personne n’est parfait, mais les petits gestes écologiques de chacun combinés entre eux contribueront à avancer ». 

Lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.