Home Lifestyle Animaux 7 métiers originaux pour celles qui adorent les animaux

7 métiers originaux pour celles qui adorent les animaux

Si vous adorez les animaux mais que vous ne voulez pas forcément devenir vétérinaire, sachez qu’il existe d’autres options pour faire de ces adorables boules de poil votre métier.

1 / 7
1) Kinésithérapeute canin
2) Toiletteuse
3) Agent des forêts
4) Comportementaliste animalière
5) Ethologue
6) Maître-chien
7) Zoothérapeute
1) Kinésithérapeute canin
1) Kinésithérapeute canin

Pourquoi le meilleur ami de l’Homme n’aurait-il pas lui aussi droit à des séances de kiné pour le soulager? Basée sur des techniques de massage et de mobilisation, la kinésithérapie canine permet d’améliorer les fonctions locomotrices du chien tout en lui procurant un effet apaisant. Des formations sont notamment organisées en région liégeoise, et ouvertes aux vétos, kinés, ergothérapeuthes, infirmiers, et autres profils sur base de dossier.

2) Toiletteuse
2) Toiletteuse

Aucun prérequis de base nécessaire pour devenir toiletteuse: si des formations existent, certains salons acceptent même des apprenti(e)s sans formation au préalable et les forment sur place. La profession convient à tous les amoureux des animaux, sauf ceux qui souffrent de problèmes de dos ou articulaires: il faut en effet pas mal se pencher au quotidien pour que vos clients à quatre pattes soient impeccables.

3) Agent des forêts
3) Agent des forêts

L’agent des forêts est chargé d’assurer des missions pratiques, administratives et de police, dans les domaines de la forêt mais aussi de la chasse, de la pêche et de la conservation de la nature. Il possède la qualité d’officier de police judiciaire (OPJ) à compétence restreinte et est donc habilité à sanctionner les délits portant atteinte aux propriétés rurales et forestières dont il a la charge. Parfait, donc, pour celles qui hésitent avec une carrière dans la police et auraient envie de la combiner avec leur amour des animaux et de la nature.

4) Comportementaliste animalière
4) Comportementaliste animalière

Ni vraiment dresseuse, ni vraiment éducatrice, la comportementaliste animalière va observer le comportement d’un animal pour apporter des solutions à des problèmes concrets, par exemple, un chat qui détruit tout à coups de griffes ou un chien qui aboie sans relâche. Le comportementaliste observe la relation entre le propriétaire et l’animal et peut même intervenir avant l’adoption d’un animal pour savoir quelle race conviendrait le mieux. Une formation n’est pas exigée (la plupart des comportementalistes sont indépendants) mais toutefois nécessaire: contactez le Centre de Formation aux Métiers du Chien pour en savoir plus. Un diplôme de Coach en éducation et comportement canin existe également en France.

5) Ethologue
5) Ethologue

L’éthologie a pour but d’observer et analyser le comportement des espèces. Cette discipline scientifique s’intéresse aussi bien aux animaux domestiques qu’aux espèces sauvages, dans leur milieu naturel ou en captivité. Pour le devenir, cap sur l’université, et un Master en Biologie des organisme et écologie ou en océanographie.

6) Maître-chien
6) Maître-chien

Le maître-chien dresse les chiens à destination de professionnels, qu’il s’agisse de sauvetage, défense ou sécurité. Il forme et éduque l’animal dès son plus jeune âge et lui apprend la patience et l’obéissance, avant de l’initier à la dissuasion et/ou à la recherche d’objets ou de personnes. Les prérequis pour devenir maître-chien selon Métiers.be?

Satisfaire aux conditions de formation professionnelle Avoir un casier judiciaire vierge Avoir 18 ans minimum.

Il y a également des conditions requises pour le chien :

Il faut obligatoirement un berger. C’est la race qui possède toutes les qualités pour le métier. Le chien doit également passer avec succès un test anti-agressivité, de sociabilité et d’obéissance avec son maître. Si le chien rate le test, il n’est pas possible, pour lui, de le passer une deuxième fois.

7) Zoothérapeute
7) Zoothérapeute

Le zoothérapeute s’appuie sur les liens naturels entre les humains et les animaux pour créer une relation de confiance, pour favoriser la détente et l’apaisement. L’animal est utilisé comme médiateur. Le zoothérapeute intervient auprès de personnes de tous âges présentant des difficultés physiques, mentales, psychologiques ou sociales : handicap, déficience mentale, maladie d’Alzheimer, autisme, hyperactivité, troubles émotionnels, difficultés de contact à autrui, délinquance, problèmes d’attention,… Le SIEP rassemble une liste des écoles proposant une formation en médiation animale.

Lire aussi: 

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.