Home Culture Musique Ce festival belge organise un concert en pleine nuit dans un cimetière

Ce festival belge organise un concert en pleine nuit dans un cimetière

Le festival de musique du monde le plus insolite de Bruxelles est de retour du 23 au 29 août 2020. Assistez à des concerts cachés un peu partout dans la capitale et profitez-en pour découvrir notre patrimoine lors du Hide & Seek Festival. Un événement à ne pas rater cet été!

« Avez-vous déjà écouté de la musique six pieds sous terre dans d’anciennes glacières ou la nuit dans un cimetière? Au pied d’un F16 ou au sommet de la ville surplombant les artères? Dans une école de cirque ou dans un ancien moulin à vent aux confins de la ville? Dans une usine où l’on travaille le fer et l’émail ou dans une laverie industrielle? Tout cela est possible lors du Hide & Seek Festival! » peut-on lire sur le site Internet de l’événement.

Un festival caché et insolite

Le dimanche 23 août, rendez-vous pour un tour musical à vélo. Enfourchez votre bicyclette et suivez l’itinéraire qui vous conduira à trois concerts: un au moulin du Luizenmolen, un autre dans le jardin somptueux de la Maison d’Erasme et finalement, un dernier à la salle d’entraînements de l’Ecole Supérieure des arts du cirque.

Le lundi 24 août, prenez de la hauteur sur la terrasse de la Bibliothèque Royale de Belgique d’où vous profiterez d’une vue splendide sur le Mont des Arts au son de la chanteuse Laïla Amezian et les Sheikhs Shikhats.

Mardi 25 août, le violoniste Edwin Vanvinckenroye vous accueille dans d’anciennes glacières qui servaient à la conservation de glaçons pour l’usage des cafetiers, brasseries, limonadiers et glaciers du XIXème siècle. Un lieu rafraîchissant et historique à découvrir, avec un bon pull, en plein mois d’août!

Le 26 août, découvrez l’univers atypique de l’artiste belge Karim Baggili en trio avec deux autres musiciens dans un grand hangar forestois dédié à la production artisanale très spécialisée de l’émaillerie.

Avis aux plus téméraires! Le 27 août, assistez, la nuit tombée, à des concerts mystiques au quatre coins du cimetière de Laeken.

Combinez une sortie au musée et un spectacle de musique mongole traditionnelle ce 28 août dans l’immense hangar du Musée de l’armée, sur le site du Cinquantenaire. Certains des plus illustres appareils d’aviation militaire y sont conservés.

Pour terminer cette semaine en beauté, le festival se clôture le samedi 29 août avec le concert de la chanteuse Maria Mazzotta et l’accordéoniste Bruno Galeone dans la gigantesque usine de linge du CPAS d’Anderlecht.

En pratique

Coronavirus oblige, certaines mesures de sécurité seront appliquées pendant l’événement: les règles de distanciation sociale devront être respectées, le port du masque sera obligatoire pour les visiteurs à partir de 12 ans, les sièges seront désinfectés après chaque concert, des gels hydroalcooliques seront disponibles à l’entrée,…

Le prix du ticket pour un concert s’élève à 12€ pour les membres et 16€ pour les autres.

Plus d’infos et réservations sur le site Internet.

Lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.