Home Culture Livres Flair Book Club: “Park Avenue Summer”, l’histoire passionnante de la vraie Carrie...

Flair Book Club: “Park Avenue Summer”, l’histoire passionnante de la vraie Carrie Bradshaw

Avec « Park Avenue Summer », Renée Rosen nous emmène dans le Manhattan des années 60 et les coulisses de la rédaction de Cosmo, suite à l’arrivée de sa nouvelle rédactrice-en-chef, Helen Gurley-Brown. Une femme incroyablement inspirante qui restera plus de 30 ans à la tête du magazine, et offre à l’auteure le prétexte pour un roman passionnant, coup de coeur du printemps de la rédaction.

Le résumé

En acceptant le poste de secrétaire de la toute nouvelle rédac’ chef de Cosmopolitan, Alice n’imaginait pas qu’elle allait faire la rencontre de sa vie. Petite provinciale de vingt et un ans tout juste débarquée de son Ohio natal, elle se retrouve ainsi face à une figure du New York des sixties : Helen Gurley Brown, auteure du sulfureux best-seller Sex and the Single Girl.

Mais cette grande visionnaire n’a pas que des amis dans la presse et elle se trouve en réalité sur un siège éjectable. Alice ne va pas tarder à découvrir que sa rebelle patronne fait l’objet d’une cabale acharnée, menée par ses collègues masculins bien, décidés à démontrer que la place d’une femme est davantage dans la cuisine qu’à la tête d’un magazine.

Parler à une nouvelle génération de femmes et débarrasser la presse de ses vieilles figures patriarcales est un défi de taille. Fascinée par Helen, Alice est prête à tout pour l’aider à inventer une « Cosmo Girl » fière, sûre d’elle, libérée de tout carcan puritain. Qu’importent les coups bas. Et les coups au cœur…

Et en 3 mots-clés?

#Manhattan

#Féminisme

#Médias

Pourquoi on a aimé

Plusieurs décennies avant que la journaliste new-yorkaise Candace Bushnell n’imagine son alter ego décomplexé, Carrie Bradshaw, celle-ci existait déjà en chair et en os. Sexuellement libérée, financièrement indépendante, intelligente, débrouillarde, stylée et drôle: Helen Gurley-Brown n’est rien de moins que la Carrie originelle, et la ressemblance ne s’arrête pas là puisque sans jouer dans “Sex & the City”, elle a toutefois rédigé “Sex & the single girl”, manuel dédié au plaisir féminin à une époque où on n’en parlait pas.

Si le fuschia prédominant de la couverture peut laisser penser à un roman de chick lit, écrit pour les femmes par une femme, parmi tant d’autres, il n’en est rien: à l’image de celle qui l’a inspiré, “Park Avenue Summer” est intelligent, drôle, engagé, et offre une délicieuse plongée dans les coulisses de la rédaction de Cosmopolitan. Décrit par Belfond, qui publie la version française du roman, comme un croisement entre “Mad Men” et “Le Diable s’habille en Prada”, “Park Avenue Summer” surpasse les attentes et se révèle être de ces livres qu’on referme avec tristesse, en regrettant de ne pas avoir encore quelques pages à se mettre sous la dent.

À qui ça va plaire?

Aux inconditionnelles de “Sex & the City”, à celles qui travaillent dans les médias ou rêvent de le faire, aux féministes, aux mordues de la Grosse Pomme, aux lectrices assidues de la presse féminine… Bien écrit, intelligent et nimbé de romance, “Park Avenue Summer” est un vrai coup de coeur, à mettre entre toutes les mains. Danger: sa lecture pousse à une recherche compulsive d’articles et biographies d’Helen Gurley-Brown, figure fascinante décrite par Renée Rosen d’une manière qui donne envie d’en apprendre encore plus sur elle.

Lire aussi: 

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.