Home Culture Livres Flair Book Club: « Daisy Jones & The Six », immersion passionnante dans les...

Flair Book Club: « Daisy Jones & The Six », immersion passionnante dans les coulisses du rock

Avec ce roman racontant l’histoire plus vraie que nature d’un groupe de rock fictif des 70s, Taylor Jenkins Reid signe un des livres les plus réjouissants de l’été 2020. Raconté sous la forme de confessions croisées, « Daisy Jones & The Six » se dévore et est de ces romans précieux qui restent avec les lecteurs longtemps après la dernière page tournée.

Le résumé

Voilà ce qu’il y avait de si captivant chez Daisy Jones avant qu’elle devienne « Daisy Jones ». Prenez une jeune fille blanche et riche, qui a grandi à L.A. Elle est magnifique depuis son plus jeune âge. Elle a ces yeux bleus extraordinaires, d’un bleu sombre de cobalt. Et puis il y a ses pommettes, si hautes qu’elles semblent presque gonflées. Elle est née avec tout l’argent dont on peut rêver et elle a accès à tout ce qu’elle désire: artistes, drogues, boîtes de nuit, tout est à sa disposition. Mais elle est seule. 

Daisy Jones et The Six… le groupe de rock le plus mythique de tous les temps. De leurs débuts dans les bars miteux d’un Sunset Strip écrasé de soleil californien à la gloire, leur histoire est celle d’une ascension fulgurante. C’est aussi celle de Daisy Jones, l’icône ultime. Mais le 12 juillet 1979, après le plus mémorable des concerts, le groupe a éclaté. Personne n’a jamais su pourquoi… Jusqu’à aujourd’hui.

Musiciens, fans, managers, amants, gardiens d’immeubles, ils ont tous été les témoins de cette histoire… Mais quarante ans plus tard, chacun a sa propre version de la vérité.

Et en 3 mots-clés?

#Rock

#Destruction

#Amour

Vous risquez aussi d’aimer: « Park Avenue Summer », l’histoire passionnante de la vraie Carrie Bradshaw

Pourquoi on a aimé

Dès les premières lignes du roman, on est happées par cette histoire racontée sous forme de confessions croisées, qui rendent la lecture rythmée et offrent une vision tout en contrastes de l’intrigue et des personnages. On croit d’abord de Daisy qu’elle va s’avérer être une groupie extraordinaire à la Pamela Des Barres, mais très vite, tandis que The Six affûtent leurs instruments et leur talent, celui de Daisy, incroyablement brut et tout bonnement incroyable, se révèle et se réveillent.

Le roman a beau raconter les (més)aventures d’un groupe de rock fictif des 70s, Taylor Jenkins Reid réussit le pari d’écrire vrai, et on se surprend à vouloir vérifier que ni Daisy ni le groupe n’ont existé. Sexes, drogues et rock’n’roll sont au rendez-vous dans ce petit bijou qui se lit comme une version améliorée du film culte « Almost Famous », et on apprécie tout particulièrement le fait que les personnages féminins soient puissants et complexes, ainsi que le twist final. Un vrai coup de coeur littéraire, de ces livres qu’on referme avec regret en voulant pouvoir les découvrir à nouveau pour la première fois.

À qui ça va plaire?

Aux lectrices biberonnées à la musique depuis leur plus jeune âge, aux fans de Patti Smith, Janis Joplin et autres icônes incandescentes des 70s. Aux rebelles, aux rêveuses, aux rockeuses, mais aussi à celles qui ont connu le déchirement d’un amour non-réciproque, résisté à la tentation de l’infidélité, qui sont tombées pour mieux se relever. Dans les si jolis mots d’Audiard, Daisy Jones est de ces fêlés dont chaque faille laisse passer la lumière, et son récit d’erreurs, de passion et de rédemption parlera à de nombreuses femmes.

Lire aussi: 

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.