Home Culture Livres Flair Book Club: “Combats et métamorphoses d’une femme”, la déclaration d’amour d’Edouard...

Flair Book Club: “Combats et métamorphoses d’une femme”, la déclaration d’amour d’Edouard Louis à sa mère

Après « Qui a tué mon père », Edouard Louis revient dans nos mains avec « Combats et métamorphoses d’une femme », un roman intime qui retrace le parcours de sa mère, pour s’affranchir des barrières sociales et des impératifs qui incombent encore trop souvent aux femmes.

Le résumé

Dans ce livre, Edouard Louis retrace le parcours de sa mère, qui a vécu dans la pauvreté et la nécessité une grande partie de sa vie. Une femme, comme malheureusement tant d’autres, à la fois opprimée par sa condition sociale et humiliée par la violence masculine, celle de son mari alcoolique qui la traite de “grosse vache” en public, prenant l’humiliation de sa moitié comme sas de décompression. Elle rêve de la grande vie, pouvoir se maquiller ou partir en vacances étant déjà des étapes fantasmées par celle dont la vie est réduite aux tâches ménagères et au soin des kids. Elle veut être libre. Un jour, à l’aube de ses 45 ans, elle appelle son fils. « Ça y est, je l’ai fait » lui dit-elle. Elle est montée à Paris comme on dit, se révoltant contre cette vie qui ne lui appartenait plus, pour prendre son envol et retrouver sa liberté.

Et en 3 mots-clés ?

#féminisme

#social

#famille

Pourquoi on a aimé

Après « En finir avec Eddy Bellegueule » dans lequel l’auteur exprimait son parcours pour sortir de la misère sociale et « Qui a tué mon père », qui dressait le portrait amer de son père, Edouard Louis se consacre cette fois au combat que sa mère a mené pour échapper au déterminisme social. Décidément, les thématiques familiales et sociales semblent être celles dans lesquelles l’auteur excelle. Personne ne pourrait parler mieux de ce milieu populaire que l’auteur qui y a baigné durant toute son enfance tout en ayant désormais le recul nécessaire pour le décrypter — il est désormais diplômé de Normal Sup à Paris.

Presque impossible de ne pas verser quelques larmes à la lecture de ce bouquin : c’est qu’on le ressent vraiment, cet amour qu’il porte à sa mère. Ce n’était pas gagné, les deux ayant toujours eu des rapports conflictuels. Sa mère, il en a d’abord eu carrément honte jusqu’à ce que naisse, avec les années, une admiration d’abord hésitante et pudique, puis tout bonnement assumée au point de lui consacrer un livre. Au fil des pages, nous voilà ballotté·e·s entre dureté émotionnelle et tendresse infinie, entre retenue et déclaration d’amour. Des nuances qui rendent ce livre profondément bouleversant, humain et complexe.

À qui ça va plaire ?

À celleux qui avaient dévoré les autres livres de l’auteur à succès, mais aussi à celleux touché·e·s par les thématiques des violences de classe, de la politique et des liens intrafamiliaux souvent remplis de contradiction.

« Combats et métamorphoses d’une femme » par Edouard Louis, ed. Seuil, 128 pp., 14 €.

Découvrez aussi dans le Flair Book Club :