Home Culture Je suis tombée amoureuse de Félix Radu, chroniqueur et humoriste, en une...

Je suis tombée amoureuse de Félix Radu, chroniqueur et humoriste, en une seule vidéo

RTBF

Il y a des coups de foudre dans la vie qui ne s’expliquent pas. Mais celui que j’ai eu pour Félix Radu, il valait qu’on prenne la peine de s’y attarder. Parce que je ne suis pas la seule à l’avoir eu.

Je pensais avoir eu ma dose de chiale ce week-end en écoutant en boucle « Mais je t’aime » de Camille Lellouche et Grand Corps Malade. Puis il y a eu Félix Radu. Et même si je n’ai pas pleuré, j’ai été émue. Comme à-peu-près chaque personne qui a découvert la vidéo ci-dessous.

« Cher amour »

« Cher amour, je m’appelle Félix, j’ai 24 ans et je suis ton père ». Il n’aura fallu qu’une seule phrase pour que la voix douce mais appuyée de Félix Radu ne caresse mes oreilles. Une phrase, et j’ai senti en lui toute la sensibilité de son être. Quand il a commencé à expliquer la vie à son futur potentiel enfant, j’ai fondu, comme mon coeur tout mou.

C’est comme ça. Je t’ai embarqué dans un sacré bordel, et t’as le droit de m’en vouloir. Mais ne cède jamais aux refuges de la pensée, apprivoise tes vertiges, et garde tes néants précieusement dans le creux de ton estomac. »

Félix Radu, c’est un artiste. C’est le papa qu’on veut pour ses futurs enfants aussi. En tout cas, je ne dirais pas non. Le papa sensible mais qui a les pieds sur terre, celui qui n’a pas peur de pleurer et qui encourage ceux qui retiennent leurs larmes de les laisser couler, celui qui se laisse transporter par la beauté de la poésie mais qui peut sévir face à l’injustice, celui qui vibre dans un élan d’euphorie mais qui a terriblement peur de la peur elle-même. Félix, il est assez connecté au présent que pour imaginer comment transmettre de l’amour à un enfant qui n’est pas prêt d’arriver. Et puis, il y a ses « pas » qu’il prononce « pô » comme les Canadiens.

Félix Radu, il a tout pour plaire. Il a d’ailleurs tapé dans le mille de mon coeur. Et je pense qu’on serait nombreux.ses à vouloir poser sa tête sur son épaule pour qu’il nous chante du Brel. Une vidéo, c’est tout ce qu’il aura fallu. Et je suis certaine que vous ne pourrez pas y résister non plus.

Le point de vue de Félix Radu

"C’est comme ça. Je t’ai embarqué dans un sacré bordel, et t’as le droit de m’en vouloir. Mais ne cède jamais aux refuges de la pensée, apprivoise tes vertiges, et garde tes néants précieusement dans le creux de ton estomac."➡ Félix Radu a décidé d'écrire une lettre à l'enfant qu'un jour il aura.

Posted by La Première – RTBF on Monday, July 6, 2020

Lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.