Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© courtesy Galerie Christian Berst – art brut / Martijn

PHOTO | BRUT BXL: des expos aux 4 coins de la capitale

Gwendoline Cuvelier Journaliste

Du 24 novembre 2022 au 19 mars 2023, PHOTO | BRUT BXL proposera des expositions, des installations, des workshops, des performances, deux journées d’étude ainsi que des publications inédites dans 4 lieux culturels bruxellois.

Le programme de l’événement s’articule autour du thème de la « photographie brute ». « Par le biais de photographies, de photomontages ou de photocollages, des créateurs et créatrices, généralement autodidactes, dévoilent leurs univers personnels à travers des œuvres produites en dehors des circuits artistiques conventionnels. Ce champ peu exploré dans les recherches sur l’art brut ouvre la voie à des pratiques novatrices dans le domaine de la photographie, contribuant ainsi à renouveler le regard porté sur ce médium. Ce projet questionne ainsi autant le rôle du collectionneur, son pouvoir sur la catégorisation des artistes, que la photographie », explique le communiqué de presse.

Lire aussi: Une expo sur Johnny Hallyday débarque à Bruxelles

Un parcours photo dans Bruxelles

Dans le cadre de PHOTO | BRUT BXL, la  CENTRALE présente près de 200 photographies issues du corpus PHOTO | BRUT collection Bruno Decharme & compagnie exposé à Arles. Fidèle à ses axes de programmation, le centre d’art contemporain de la Ville de Bruxelles a également invité l’artiste bruxellois Angel Vergara pour un échange avec le collectionneur. Ce projet s’est inspiré de portraits filmés que Bruno Decharme, également réalisateur, a dédié à des créateurs et créatrices de sa collection.
 
Le Botanique propose PHOTO | BRUT #2 collection Bruno Decharme. Cette exposition fait la part belle à de toutes nouvelles œuvres, pour une découverte inédite de cette photographie hors normes. Dans son second espace, la Galerie, le Botanique nous conduit aux frontières de l’art brut, grâce à deux expositions successives. L’une présente la collection photographique KITSCH CATCH de Barnabé Mons, la seconde met en lumière le travail de la photographe bruxelloise Katherine Longly avec son projet To Tell My Real Intentions, I Want To Eat Only Haze Like a Hermit questionnant la relation à la nourriture et au corps dans le contexte spécifique de la société japonaise. 
 
Parallèlement, le Art et Marges Musée propose l’exposition monographique Jean-Marie Massou (1950-2020), créateur d’art brut qui vivait totalement isolé au sein d’une forêt du Lot, creusait des galeries souterraines, gravait des rochers, enregistrait des complaintes sonores et s’adonnait à de nombreux collages photographiques. Le musée présente également deux projets collaboratifs issus de rencontres entre artistes brut.e.s et artistes contemporain.e.s articulés autour du médium photographique. Ces projets sont mis en scène par le photographe bruxellois Vincen Beeckman.
 
La Tiny Gallery, le petit musée de la photographie amateur, situé à deux pas de la place Flagey, complète le programme par l’exposition Spontaneous-Amateur Photography 1860-1930, une sélection de tintotypes, cyanotypes et albumines qui témoigne de la pratique amateur, intentionnelle ou accidentelle. Autant d’instants magiques et bruts où l’on entre dans l’intimité de ces inconnus à plus d’un siècle de distance.

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires