Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© Copyright 2022 Warner Bros. Entertainment Inc. All Rights Reserved

ON A VU: « Don’t Worry Darling », le film avec Harry Styles

Gwendoline Cuvelier Journaliste

Le thriller psychologique « Don’t Worry Darling » est sorti ce mercredi 21 septembre au cinéma en Belgique. Est-ce que ça vaut la peine d’aller le voir? On vous donne notre avis!

De quoi parle « Don’t Worry Darling« ?

« Alice (Pugh) et Jack (Styles) ont la chance de vivre dans la communauté idéalisée de Victory, la ville d’entreprise expérimentale où vivent les hommes qui travaillent pour le projet top secret Victory et leurs familles. L’optimisme sociétal des années 50 prôné par leur PDG, Frank (Pine) – à la fois visionnaire et coach de vie motivant – imprègne chaque aspect de la vie quotidienne dans cette utopie du désert.

Alors que les maris passent toutes leurs journées au siège du projet Victory à travailler au « développement de matériaux progressifs », leurs épouses – dont l’élégante partenaire de Frank, Shelley (Chan) – passent leur temps à profiter de la beauté, du luxe et de la débauche de leur communauté. La vie est parfaite, les besoins de chaque résident étant satisfaits par la société. Tout ce qu’ils demandent en retour, c’est de la discrétion et un engagement sans faille à la cause de Victory.

Mais lorsque des fissures dans leur vie idyllique commencent à apparaître, exposant des flashs de quelque chose de beaucoup plus sinistre se cachant sous la façade attrayante, Alice ne peut s’empêcher de se demander exactement ce qu’ils font à Victory, et pourquoi. Jusqu’où Alice est-elle prête à aller pour révéler ce qui se passe réellement dans ce paradis ? ».

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

Lire aussi: ON A VU : « Persuasion » le film inspiré du roman de Jane Austen

Ce qu’on a aimé

  • Les acteurs. À commencer par Harry Styles bien sûr ! On est toujours aussi fan de l’ex-chanteur des One Direction au joli minois. Florence Pugh, l’interprète d’Alice, brille également dans ce film. À leurs côtés: Olivia Wilde, Gemma Chan, KiKi Layne et Chris Pine. On a droit à un casting 5 étoiles!

Lire aussi: Une université américaine dédie un cours à Harry Styles

  • L’univers des années 50. Les looks, la déco, les coiffures,... C’est un véritable bonheur de se replonger dans cet âge d’or.

  • Visuellement, c’est sublime. L’univers du film est canon et le montage dynamique. 10/10 sur cet aspect!

  • L’histoire est prenante. On n’a pas le temps de s’ennuyer, on est pris dans l’intrigue du début à la fin.

  • C’est un film féministe. Olivia Wilde, la réalisatrice, a d’ailleurs expliqué vouloir mettre en avant le plaisir féminin dans les scènes de sexe!

Ce qu’on a moins aimé

  • On reste sur notre faim. On ressort du film avec quelques incompréhensions (mais pourquoi les œufs sont-ils vides?) et certaines incohérences ne sont pas expliquées.

  • Le dénouement est vu et revu. Sans vous spoiler, on a été un peu déçus par la fin qui n’a rien d’original.

Verdict

« Don’t Worry Darling » est agréable à regarder (surtout au début), pose des questions sur le « rêve américain » et l’idée que l’on se fait d’une vie parfaite mais n’est pas non plus révolutionnaire. Cela aurait pu être un bon épisode dystopique de la série « Black Mirror », sans plus.

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires