Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
Sophie Marceau - Getty

Les confidences de Sophie Marceau à propos de « La Boum »

Manon de Meersman

Film qui a bercé les années 80, « La Boum » reste un classique parmi les classiques. Cependant, le succès de cette oeuvre n’a pas été sans conséquence pour Sophie Marceau.

Lors de sa sortie, « La Boum » a rencontré un franc succès, projetant sur le devant de la scène Sophie Marceau, qui porte le film d’un bout à l’autre. Et si dans un premier temps, une telle reconnaissance fait chaud au coeur, elle bouscule également une vie entière, jusqu’à devenir une source d’angoisse.

Lire aussi: J’adore « La Boum » et « Mon Père ce Héros », mais une question m’obsède

Au début, j’en ai plutôt souffert, parce que j’étais une gamine et que je n’étais pas prête pour tout ça. La gloire de La Boum, ça a été un enfer pour moi.

a confié l’actrice aujourd’hui âgée de 55 ans au Parisien lors d’une interview. Le problème? Le succès l’a fait grandir trop vite, selon ses confidences faites au magazine Libération. « J’étais une enfant et, d’instinct, pour éviter d’être bouffée j’ai appris à me protéger. Vous êtes quelqu’un d’autre, Vic. Et on projette sur vous cette autre qui existe très fort, alors que vous-même vous n’êtes pas finie. Cela peut créer des petits troubles psychologiques lourds. Je suis terrienne heureusement. C’est là qu’on mesure son courage, ses choix, les bons comme les mauvais » explique-t-elle à Libération.

L’actrice précise tout de même qu’elle ne regrette évidemment pas pour autant son rôle de Vic dans « La Boum ». « Maintenant, au contraire, je dirais que j’en récolte les fruits car ce film est devenu une référence. Ma carrière ne se limite pas à ça, mais c’est La Boum qui revient immanquablement. »

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires