Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© ©Getty

En France, les personnalités élèvent leur voix contre les thérapies de conversion

Manon de Meersman

En France, aucune législation n’interdit les thérapies de conversion, ces thérapies de réorientation sexuelle pour les homosexuel·le·s; soit un genre de remède pour remettre ces personnes sur le droit chemin. Une absurdité, qui soulève nos coeurs, mais aussi ceux de nombreuses stars, qui n’ont pas hésité à élever leur voix pour presser l’Assemblée à ce sujet.


Il y a quelques jours, Eddy de Pretto, Marie Papillon, Hoshi et de nombreuses autres personnalités ont lancé un appel à Christophe Castaner, le président du groupe LREM à l’Assemblée nationale. Le but? Que la proposition de loi visant à interdire les thérapies de conversion en France soit mise sur la table le plus rapidement possible.

Lire aussi: FAUT QU’ON PARLE: des thérapies de conversion « pour remettre les homosexuels sur le droit chemin »

Rien à guérir


La proposition de loi remonte maintenant à un petit temps. En effet, début de l’an dernier, la députée Laurence Vanceunebrock-Mialon, du parti La République en Marche!, souhaitait soumettre un projet de loi visant à interdire les thérapies de conversion d’ici 2020. Nous sommes aujourd’hui en 2021 et cette proposition prend la poussière, sans que rien ne change et surtout, pendant que des personnes homosexuelles continuent de subir ces atrocités.

C’est pourquoi de nombreuses célébrités ont décidé de ne pas rester les bras croisés face à cette urgence qui relève purement et simplement du bien-être de l’Homme. « Rien à guérir » a déclaré Eddy de Pretto sur Twitter à propos de ces thérapies. Hoshi et Marie Papillon ont emboité le pas, encourageant Laurence Vanceunebrock à relancer, une fois de plus, Christophe Castaner. « Après @eddydepretto, c’est

@HoshiOfficial qui souhaite un examen de ma proposition de loi : un énorme merci pour votre soutien précieux! » a déclaré la député sur Twitter.


Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Hyphen Hyphen, Alison Wheeler, Suzane ou encore Alex Ramires ont également rejoint le mouvement. « Il faut interpeler MASSIVEMENT @christophe_castaner pour qu’il inscrive la proposition de loi pour interdire les thérapies de conversion en France à l’agenda de l’Assemblée ! S’il ne le fait pas rapidement, on sait que la torture sur les LGBT+ ne pourra pas être interdite avant les prochaines élections en 2022 » a précisé la page Instagram « Le coin des LGBT+ », qui lutte pour les droits pour les personnes LGBTQI+.

 


Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon


Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

L’urgence constitue le maitre-mot concernant les thérapies de conversion, bafouant les droits des personnes LGBTQI+ sous prétexte qu’il existe un droit chemin. Une honte, une absurdité, une incompréhension générale, qui, on l’espère de tout notre coeur, n’aura bientôt plus sa place dans une société qui se veut ouverte d’esprit.

 

Lire aussi: 

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires