Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…

« N’insiste pas », le titre puissant de Camille Lellouche sur les violences conjugales

Manon de Meersman

Camille Lellouche a dévoilé sa chanson « N’insiste pas » à l’occasion de la Journée Internationale des Droits des Femmes. Un clip bouleversant où l’artiste apparaît les larmes aux yeux et les frissons au corps. Elle s’adresse aux femmes victimes de violence conjugale à travers des mots coups de poing et un timbre rempli d’émotions.


C’est le genre de vidéo qui ne laisse pas de marbre. Camille Lellouche nous touche en plein coeur avec « N’insiste pas », un titre qui parle des violences conjugales. Filmée dans un studio d’enregistrement, la vidéo nous happe et s’empare de nous pendant 4 minutes et 43 secondes, où le temps s’arrête, littéralement. « N’insiste pas, tout est terminé. Tu m’as cassé la gueule.

T’as dit que tu m’aimais, tu m’as cassé la gueule. Aujourd’hui, je m’en vais, je pense à ma gueule. N’insiste pas, c’est ce que tu me disais tous les jours. Ce que je voulais, c’était ton amour »,


N’insiste pas quand je t’empêche de poser tes mains sales sur moi. N’insiste pas t’es dangereux, putain tu cachais bien ton jeu », chante Camille Lellouche.

 

Voir cette publication sur Instagram


 

Une publication partagée par Camille LELLOUCHE (@camillelellouche)


Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

De la difficulté de se défaire de son bourreau


Au micro de Europe 1, la chanteuse explique qu’elle connaît que trop bien le sujet des violences conjugales et c’est pourquoi elle ne peut pas rester indifférente face à ça. « Ça concerne tous les milieux sociaux, peu importe le métier que tu fais, même dans le milieu artistique, ça arrive à tout le monde, sans exception », explique-t-elle. La base de tout ça, c’est l’éducation et le respect. Le chantier il est au départ, ça commence par expliquer aux petits garçons qu’on ne frappe pas les filles. »

Mais cette chanson s’adresse également à toutes ces femmes qui ne parviennent pas à se défaire d’une personne qui leur fait tant de mal, ajoutant que « c’est encore plus difficile de se détacher d’une personne lorsqu’on est victime de violences », caractérisant la démarche de « processus long ». La jeune femme a expliqué vouloir faire avancer les choses et être aujourd’hui en contact avec des associations pour ce faire.

 

Voir cette publication sur Instagram


 

Une publication partagée par Camille LELLOUCHE (@camillelellouche)


Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Lire aussi: 

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires