https://api.mijnmagazines.be/packages/navigation/

Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…

Pour partager la gourmandise mais pas les virus, on adopte la jarcuterie

Kathleen Wuyard

Parmi tant d’autres choses, le COVID-19 a aussi bien gâché nos apéros, entre Horeca fermé, contacts réduits et partout, la crainte d’attraper la maladie en touchant simplement une porte ou en grignotant une tranche de saucisson. Pas du tout COVID-friendly, les plateaux apéro. Raison pour laquelle quelqu’un a eu l’exquise idée d’inventer la jarcuterie et on dit « oui ».


Comme son nom l’indique, cette nouvelle tendance food parfaite en temps de pandémie mais le reste du temps aussi, photogénie et aspect ludique oblige, mêle en réalité deux tendances distinctes. D’abord, l’obsession du milieu des années 2010 pour les mason jars, ces jolis contenants en verre dans lesquels tout le monde a siroté ses cocktails à une époque, et qui ont même été utilisés pour transporter des salades avant que l’Internet ne réalise que c’était joli, oui, mais aussi et surtout pas très pratique.

Lire aussi: Boukeat, les bouquets gourmands belges qui vont remplacer les fleurs


Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

De l’autre, une tendance intemporelle, qui traverse les époques et les modes: la planche de charcuterie à l’apéro. Grasse, salée, délicieuse à souhait… Et bof bof tout de même niveau transmission de microbe, entre JB qui prend une tranche de coppa puis la repose parce qu’en fait il n’aime pas et votre BFF qui aime bien manger tout en petit morceaux et du coup, met ses doigts partout. La solution? La jarcuterie.

 

Voir cette publication sur Instagram


 

Une publication partagée par Charcuterie Boxes (@dessert_bar_shop)


Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon


Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Une jarcuterie versatile


Comme son nom l’indique, cette délicieuse trouvaille consiste à présenter de la charcuterie dans une mason jar, et de remplacer au passage le plateau collectif par des portions individuelles, aussi alléchantes que photogéniques. Ah ben oui, parce qu’en 2020, on déguste d’abord avec les yeux, puis avec le smartphone, puis seulement après avec les papilles.


Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Née aux States (where else?), la tendance promet de nous accompagner au moins durant tout l’hiver 2021, et qui sait, de persister après la pandémie. Bon à savoir: si elle se prête particulièrement bien au jeu de mots avec la charcu’, elle peut évidemment aussi être déclinée en version fromages, légumes ou même desserts. Bon appétit!

Lire aussi: 

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon