Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…

FLAIR BOOK CLUB: le superbe roman graphique de Quentin Zuttion

Julie Braun
Julie Braun Journaliste

Dans le dernier roman graphique de Quentin Zuttion, le jeune auteur aborde 3 moments forts de l’amour à travers 24 h de la vie d’une famille. « Toutes les princesses meurent après minuit » aborde des thèmes qui lui sont chers, dont la découverte de l’homosexualité.

Le résumé

C’est l’été 1997. On annonce le décès de la princesse Diana. Lulu a invité un copain à jouer avec lui. Il trépigne d’impatience. Son rêve secret : être une princesse à sauver et embrasser. À ses côtés, sa sœur, Cam, 15 ans, brûle littéralement d’amour. Sa mère, elle, affronte le départ à pas de loup de son homme. Entre eux trois, une complicité et une tendresse à toute épreuve, mise en lumière dans le dernier roman graphique de Quentin Zuttion

Et en 3 mots-clés?

#tendresse
#homosexualité
#amour

Pourquoi on a aimé ce roman graphique de Quentin Zuttion?

En seulement un roman graphique capturant 24 h de la vie d’une famille, Quentin Zuttion nous fait voir toutes les couleurs de l’amour. De la découverte de ses sentiments – et de son identité – à la passion adolescente torturée de questionnements, en passant par la désillusion et la tendresse. L’album baigne dans la lumière éblouissante de l’été, adoucie de couleurs pastel.

Le jeune auteur français aborde avec finesse la découverte de son homosexualité, un thème qui lui tient à cœur. Dans le dossier de presse dédié à sa bande dessinée, il écrit une lettre touchante à Lulu:


« Mon Lulu,
Tu sais, il en faut du courage et du tempérament pour être une princesse amoureuse, quand on est un petit garçon. On va te regarder de travers, avec ta fausse chevelure d’or et ton déguisement de sirène que tu aimes tant… Mais n’aie pas peur, parce que c’est une force incroyable que tu as en toi, celle de te montrer tel que tu es, une force digne des plus grandes reines. Tu existes et tu oses tout, sans doute parce que moi, à ton âge, je n’existais pas assez. Je t’ai offert tous les mots que j’aurais aimé pouvoir crier. Et toutes les questions que j’enterrais au fond de moi, par honte ou par peur. Mais toi, tu les lances avec légèreté dans les airs. Parce qu’il n’y a, en réalité pas à avoir honte, ni à avoir peur. »

On avait déjà adoré « La dame blanche », sa précédente BD. Bouleversante, elle nous invitait à découvrir le quotidien d’Estelle, infirmière très impliquée dans son travail en maison de retraite. Découvrez notre interview.

À qui « Toutes les princesses meurent après minuit » va plaire?

3 histoires fortes mêlées autour d’un thème aussi puissant que l’amour, à qui cela ne plairait pas ? Et malgré les moments difficiles traversés par les personnages, l’histoire se termine de façon lumineuse et on se sent baigné d’amour en refermant la bande dessinée.

« Toutes les princesses meurent après minuit », roman graphique de Quentin Zuttion, éd. Le Lombard. Découvrez plus d’infos et un extrait sur le site de l’éditeur.

Découvrez aussi dans le Flair Book Club:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires