Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
On a adoré "Lovesong", le dernier bijou Actes Sud - DR

FLAIR BOOK CLUB: « Lovesong » donne envie de rappeler son premier amour

Kathleen Wuyard

Avec « Lovesong », Jane Sanderson signe un bijou d’émotion et de nostalgie, comme un cadeau aux fans de romans romantiques ainsi qu’une invitation à reprendre contact avec ce premier amour que vous n’avez jamais oublié.

Dévoré dans sa version originale, titrée « Mix Tape » dans la langue de Shakespeare, « Lovesong » est enfin traduit en français, dans une édition Actes Sud du plus bel effet qui plus est. Une source de réjouissance à la rédaction, où on n’a eu qu’une hâte en apprenant la nouvelle de sa parution: partager ce coup de coeur avec d’autres papivores.

Le résumé

Daniel a été le premier garçon à faire une cassette à Alison.

Mais c’était il y a une éternité et Ali n’a pas pensé à lui depuis bien longtemps. Et pour cause, c’est elle qui avait pris la fuite à l’époque, laissant Dan sur le bord du chemin, sans explication.
Et voilà que son nom apparaît soudain sur le téléphone d’Ali, avec un lien vers une chanson tout droit sortie de leur passé commun. Pendant deux exquises minutes, Ali n’est plus une adulte installée à Adélaïde, flanquée de deux adolescentes qui n’en font qu’à leur tête ; elle a seize ans, elle est à Sheffield, et elle danse dans son jean moulant. Elle ne peut s’empêcher de répondre à Dan par une autre chanson. Et c’est ainsi que démarre une nouvelle playlist.

Lire aussi: Pourquoi l’amour qui vous a échappé est si difficile à oublier?

Ali et Dan s’échangent des morceaux – des vieux, des nouveaux – par-delà les océans et les fuseaux horaires, par-delà une vie entière d’expériences différentes. Et puis l’un d’eux enfreint les règles et envoie à l’autre un message qui va tout changer…

Ancré dans la nostalgie du premier amour et de la musique comme on n’en fait plus, Lovesong pose la plus grande question de toutes : et si “ce qui aurait pu être” restait encore à venir ?

Et en 3 mots-clés?

#musique

#nostalgie

#premieramour

Lire aussi: Flair Book Club: pourquoi vous allez adorer « La Bibliothèque de Minuit »

Pourquoi on a adoré

Que vous ayez grandi à l’époque des cassettes, des CDs, de YouTube ou de Spotify, il y a de fortes chances pour que vous ayez associé l’une ou l’autre chanson à la personne que vous aimiez (de manière assumée ou en secret), voire même, que vous lui ayez créé une playlist dédiée – ou l’inverse. Avec « Lovesong », on retrouve le frisson de ces amours qu’on ressent tellement fort qu’on a besoin des mots et des mélodies d’autres pour les exprimer, et le roman nous fait chavirer dans une vague de nostalgie douce-amère qui invite à se demander « et si? ».

Mais aussi à réaliser que tous les « et si » ne sont pas toujours bons à être explorés, ou du moins, qu’on ne plonge pas dans le passé sans éclabousser, parfois irrémédiablement, le présent. De son écriture fluide et riche en émotions, Jane Sanderson signe un roman d’amour tout sauf mièvre, qui se prêterait parfaitement à une adaptation à l’écran et qui, en attendant, ne manquera pas de vous pousser à vous faire du cinéma en rejouant le film de vos amours passées.

À qui ça va plaire

Si vous aimez les romans où le romantisme est présent sans être dégoulinant, que vous pensez encore parfois à votre premier amour ou à un·e ex que vous n’avez jamais vraiment oublié, que vous avez déjà créé ou reçu une playlist d’amour, que vous êtes fan de musique tout court ou tout simplement, en quête d’un livre bien écrit qui vous emmène loin de votre quotidien le temps qu’il vous faut pour le lire: ne cherchez plus, « Lovesong » va vous toucher dans le coeur. Aïe aïe (vous avez vu, nous aussi on fait des playlists de l’amour!).

« Lovesong», Jane Sanderson, 384 pages, Actes Sud, 22.8€, plus d’infos ici

Lire aussi: 

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires