Home Témoignages Témoignage: “Son infidélité m’a rendue plus forte”

Témoignage: “Son infidélité m’a rendue plus forte”

Shutterstock
Shutterstock

Votre monde s’écroule. Votre cœur se brise. Anna, 30 ans, a découvert que l’homme qu’elle aimait lui mentait sur toute la ligne et qu’il avait déjà une famille. Trompée, trahie, elle se sent pourtant aujourd’hui plus forte grâce aux épreuves qu’elle a traversées.

“Je n’ai jamais douté de mon couple. Je n’ai pas imaginé un instant que mon compagnon pouvait mener une double vie. Quand je l’ai rencontré, je suis tombée éperdument amoureuse de lui. Il avait dix ans de plus que moi, il était plus mature que les garçons de mon entourage. Il était charmant, respectueux, gentil. C’était l’homme de ma vie. Je l’ai très vite présenté à mes parents. Lui ne voulait pas que je rencontre les siens. Il disait que sa famille n’accepterait pas le fait que je sois déjà maman d’un petit bout né d’une précédente relation. Je l’ai cru. J’étais persuadée que ses parents finiraient par changer d’avis, que les choses s’arrangeraient.

Nous étions ensemble depuis huit mois quand je suis tombée enceinte. Quel choc! Cette grossesse n’était pas prévue. J’avais déjà un enfant de mon côté, lui prétendait ne pas vouloir être père. Nous avions donc convenu que nous n’aurions pas d’enfants ensemble.

Je prenais d’ailleurs la pilule. Quand je lui ai annoncé que j’étais enceinte, il m’a demandé d’avorter. Pour moi, c’était inenvisageable. On a coupé les ponts et, pendant cinq mois, nous ne nous sommes plus adressés la parole. C’était horrible. Il me manquait terriblement. Jusqu’au jour où il a repris contact avec moi. J’ai reçu un SMS dans lequel il m’expliquait qu’il regrettait d’avoir réagi ainsi. Il voulait me revoir! Il m’a apporté un cadeau pour le bébé, il s’est montré très doux. J’étais sur un petit nuage. J’avais retrouvé l’homme de ma vie, l’homme que je voulais épouser, avec qui j’allais fonder une famille. Je lui ai pardonné. Je me suis dit que cette grossesse surprise l’avait juste effrayé. Depuis nos retrouvailles, on filait le parfait amour. Il m’accompagnait chez le gynécologue, on allait faire du shopping ensemble pour préparer l’arrivée de notre fils. Puis, alors que j’étais enceinte de huit mois, mon monde s’est écroulé.

Coup de fil anonyme

Mes parents ont débarqué chez moi affolés pour me prévenir que j’allais prochainement recevoir un coup de fil très important. Quelques jours plus tard, une jeune femme m’a appelé. Elle a refusé de se présenter. Elle voulait juste m’avertir que mon compagnon n’était pas l’homme que je croyais être. Bêtement, j’ai cru que c’était une ex jalouse qui voulait se venger et s’interposer dans notre relation.  Puis, elle a commencé à évoquer des détails de notre vie privée que peu de gens connaissaient. Elle a fini par tout déballer et m’avouer que l’homme que j’aimais était marié et père de trois enfants. Je n’ai pas voulu y croire. Je me suis effondrée. Je l’ai immédiatement appelé et je lui ai demandé de venir me rejoindre.

Quand il m’a retrouvée en pleurs à côté du téléphone, il a compris et m’a tout avoué. Il était marié, père de trois enfants, mais malheureux dans son couple. Au départ, notre relation ne devait être pour lui qu’une “distraction”. Il n’avait pas prévu que ça deviendrait aussi sérieux.

Cet aveu a été l’un des moments les plus douloureux de mon existence. J’étais triste, en colère et tellement déçue. Je lui ai demandé de disparaître de ma vie et j’ai refusé qu’il assiste à l’accouchement de notre enfant. Notre fils lui ressemble comme deux gouttes d’eau. Dès que je le regarde, je pense à lui, à ce qui nous est arrivé. Deux ans plus tard, j’ai décidé de lui envoyer un mail. Il m’a répondu immédiatement pour me dire qu’il avait divorcé. Il voulait me voir, il voulait rencontrer notre petit garçon. Nous avons mis les choses à plat et décidé de nous donner une seconde chance. J’ai accepté que ses enfants fassent partie intégrante de notre vie. Pendant un an, nous avons été heureux même si je n’ai jamais vraiment réussi à passer outre la trahison. Nos disputes devenaient de plus en plus fréquentes. Nous n’étions pas d’accord sur la façon d’éduquer notre fils et nous avons fini par nous séparer.

Problèmes de confiance

Même si j’ai pris la décision de le quitter, notre rupture m’a anéantie. J’ai arrêté de travailler, je n’avais plus envie de m’occuper des enfants. J’étais au fond du trou, en pleine dépression. Ces mêmes questions me taraudaient en permanence: comment avait-il pu me faire ça? Pourquoi m’avait-il menti? Comment avait-il pu me trahir? J’ai fini par retrouver un copain d’enfance. Nous allions à l’école ensemble et habitions le même quartier. Grâce à lui, j’ai réussi à remonter la pente. Je ne croyais plus en l’amour, je n’avais confiance en personne. Il a été très patient et a respecté mon rythme. Nous n’avons pas brûlé les étapes et, aujourd’hui, je peux enfin dire que je suis à nouveau amoureuse, à nouveau moi-même.

J’ai enfin retrouvé le sourire! J’ai réussi à tirer un trait sur le passé et je suis plus heureuse que jamais. Un jour, je raconterai à mon fils qui était son père et je le laisserai décider s’il souhaite le contacter ou pas.

Je ne veux, en aucun cas, le priver de son père. Je ne sais pas comment je réagirais si j’étais amenée à recroiser mon ex mais, une chose est sûre, je n’ai plus peur de lui. Je ne suis plus la jeune fille naïve sur laquelle il avait de l’emprise. Cette expérience m’a rendue plus forte et ma vie est tellement plus belle aujourd’hui.”

Texte: Chaima Saysay et Laura Vliex

À lire aussi: