Home Témoignages Témoignage: « Je suis trop maigre »

Témoignage: « Je suis trop maigre »

Shutterstock
Shutterstock

Manger un hamburger cinq fois par semaine sans prendre un gramme pourrait ressembler à un rêve. Mais lorsque ceci est votre réalité au quotidien, ce n’est pas si simple. Sarah, 35 ans, a perdu plus de 30 kilos depuis la naissance de ses enfants. Elle mesure 1 m 73 et pèse 48 kilos et témoigne de son combat pour gagner quelques kilos.

« ‘Tu devrais manger plus’, ‘Ce n’est pas beau d’être si maigre’, ‘Ne te plains pas, au moins tu peux porter tout ce que tu veux.’ Vous seriez surprise de tout ce que je reçois comme réflexions. Quand j’étais ado, les autres se moquaient de moi parce que j’étais trop grosse. Maintenant, je reçois des réflexions désagréables parce que je suis trop maigre.

À l’aéroport, je suis toujours celle qu’on choisit dans la foule lors des contrôles de drogue. Je dois souvent me justifier et ça me fatigue: je n’ai pas choisi d’être si maigre.

Avant, j’avais de larges hanches et une figure ronde. Ado, je pesais environ 80 kilos. Mais après ma première grossesse, j’ai perdu sans le vouloir beaucoup de poids. Et ça a continué: à chaque enfant, je perdais du poids. L’allaitement a joué un rôle important, j’ai directement perdu ma belle poitrine et les rondeurs que j’avais dans les fesses. Par la suite, j’ai suivi un traitement important contre un problème d’acné que je ne pouvais plus supporter. Celui-ci a affecté mes dents. Et lorsqu’on a constamment mal aux dents, on mange le strict minimum, alors qu’auparavant je mangeais volontiers. Les kilos ont donc continué à s’envoler. À une époque, j’ai pesé 46 kilos. Je buvais constamment des préparations achetées en pharmacie pour m’aider à grossir, mais ça n’a pas fonctionné.

Peu de défenses immunitaires

En tant que mère de famille nombreuse, je cours partout et tout le temps. Pour couronner le tout, lorsque je suis stressée, je perds l’appétit et j’arrête de manger. Il y a quelques temps, j’ai été victime d’un vol à main armée au travail. Cela m’a sérieusement affectée. Je consulte encore actuellement une psychologue pour travailler sur cela. Elle me demande parfois si je ne suis pas anorexique. Au contraire, je ne demanderais pas mieux que d’avoir quelques kilos supplémentaires, et en premier lieu pour ma santé. Je suis souvent malade car mes défenses immunitaires sont trop faibles.

Transmettre le bon message à mes enfants

Être assise sur une chaise me donne mal aux os et aux articulations. Je ne peux pas faire trop de vélo car cela aussi me fait souffrir. Et je me couche sur deux serviettes de bain épaisses lorsque je prends mon bain.

Je voudrais à nouveau avoir l’air en forme. Je ne veux pas que mes enfants pensent que ce poids est normal.

Dernièrement, quelqu’un a dit à ma fille adolescente qu’elle était trop grosse. Lorsque j’ai entendu ça, je me suis déshabillée devant elle. Je lui ai laissé voir mon corps beaucoup trop mince, osseux, et je lui ai demandé si elle préférerais ressembler à ça. Elle a été choquée et m’a répondu non, très clairement. Je souhaite que jamais ma fille ne se sente jamais mal vis-à-vis de son corps parfait et en si bonne santé. »

Les conseils de la diététicienne Christine Willemsen

  • Vous souffrez de sous-poids? Allez consulter un médecin. Il est important de vérifier s’il existe des raisons médicales à votre problème. Il se peut, par exemple, que vous ayez des problèmes de tyroïde ou que vous soyez stressée.
  • Lorsque vous êtes en sous-poids, il y a des chances que vous développiez des problèmes d’apports nutritionnels. C’est pourquoi, il est important de manger des aliments calorifiques, mais aussi bons pour la santé. Évitez les sucres rapides et les graisses saturées, comme les bonbons, biscuits, les pâtes blanches ou encore les fast-foods.
  • Fractionnez vos repas en 3 repas principaux et 3 en-cas, pour étaler votre prise de calories tout au long de la journée.
  • Favorisez les en-cas énergétiques comme les fruits secs, les bananes, les noix et graines, les produits laitiers entiers, le beurre de cacahuètes, les avocats… Et mélangez-les. Préparez-vous des smoothies aux fruits, des tartines de pain complet agrémentées de bananes et de noix…
  • Utilisez plus de matière grasse lors de la cuisson. Choisissez-en une avec une faible teneur en graisse saturée. 1 cuillère à soupe d’huile d’olive contient 100 kcal. Juste en utilisant de l’huile, vous pouvez donc très simplement rendre votre repas plus calorique.
  • Consommez beaucoup de haricots secs et de légumineuses, et préférez les poissons gras comme le saumon, le hareng ou les sardines.
  • Pratiquez un sport plus axé sur le renforcement musculaire que sur le cardio. Si vous faites du fitness, demandez à un coach de vous conseiller des exercices ciblés.
  • Comme pour tous les régimes existants, la régularité est la clé du succès. Quotidiennement, mangez 3 vrais repas et 3 encas. Comme pour celles qui veulent perdre du poids, suivez ce régime avec persévérance pour atteindre votre but.
Texte: Judith Hendrickx et Catherine de T’Serclaes. Photo: Jens Mollenvanger.

À lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.