Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
We Go Black - Getty

« We Go Black »: le mouvement fort d’une ligue de foot féminine face à la Coupe du Monde

Manon de Meersman

La BBFL, la première ligue de football féminin amateur en Belgique, a lancé le mouvement « We Go Black », un message fort, en réponse à la Coupe du Monde qui débutera le 20 novembre prochain au Qatar.

Le crédo de la BBFL? « Play for fun », soit jouer pour le plaisir, en français. Un message duquel découlent de nombreuses qualités: l’authenticité, l’apprentissage, la vibration... Face à la Coupe du Monde qui se tiendra d’ici quelques jours au Qatar, la BBFL déclare être en deuil. « Sans entrer dans le débat du “boycott”, la BBFL souhaite marquer le coup et se positionner à l’opposée du spectre proposé par la FIFA et les organisateurs du plus grand événement sportif de la planète. Une Coupe du Monde de tous les excès qui, plus que jamais, semble coupée du monde et de ses réalités » déclare la BBFL.

Lire aussi: Voici tout ce qui sera interdit aux supportrices lors de la Coupe du Monde au Qatar

Inspirer et se mobiliser

Pour la BBFL, le football constitue une valeur universelle, qui réunit et remplit les coeurs de joie. « C’est aussi le meilleur canal pour la diffusion de valeurs positives. Malheureusement, tout dépend des intentions. Car la puissance du foot est aussi un vecteur dont certains peuvent abuser. C’est ce que font les instances de la FIFA depuis des décennies (la Coupe du Monde au Qatar ne fait pas exception et s’inscrit dans la continuité de celles qui l’ont précédée). Quel gâchis. À l’heure où le monde a besoin de se rassembler autour d’initiatives vertes et sociales, de paix. La FIFA nous propose la Coupe la plus corrompue, meurtrière et anti-écologique de son histoire. Quel gâchis » poursuit la BBFL.

C’est dans cette optique que la BBFL a lancé le mouvement « We Go Black ». « Au vu de ce qu’il se passe au Qatar, chacun est libre de ressentir la façon dont il souhaite manifester sa révolte. À la BBFL, nous n’avons pas les moyens de changer la Coupe du Monde. Alors, nous souhaitons simplement inspirer les individus, les acteurs du sport et pourquoi pas les politiques à se mobiliser à leur manière » explique la BBFL, dont la façon de procéder se compose en trois phases:

  1. BLACK: « durant l’entièreté de la Coupe du Monde, la BBFL revêtit son habit de deuil. Le deuil de ce rêve d’enfant incarné par la Coupe du Monde, mais brisé par la FIFA. En signe de protestation, le logo de la BBFL restera noir jusqu’au coup de sifflet final »;
  2. SILENCE: « parce que le silence en dit parfois plus. Avant chaque match BBFL, et jusqu’à la fin de la Coupe du Monde, les arbitres proposeront aux équipes qui l’acceptent de respecter une minute de silence en hommage aux nombreuses victimes, décédées sur les chantiers du Qatar »;
  3. LOVE: « que tu décides de regarder la Coupe du Monde ou pas, la BBFL te propose un calendrier social et décalé pour vivre notre passion différemment durant toute la Coupe du Monde. Entre projections de films sur le pouvoir social du foot, solidarité, émancipation des femmes et droits LGBT dans le sport. Bien sûr, tu peux aussi supporter les vraies valeurs du foot sur le bord des terrains de la BBFL avec pour mission de servir d’inspiration en offrant un max de love dans les tribunes ces prochaines semaines. »
©BBFL

« Durant un mois, le monde entier regardera dans la même direction. Celle du ballon. Existe-t-il de plus grandes opportunités collectives pour diffuser les vrais messages et valeurs dont la planète et l’humanité ont besoin? » conclut la BBFL.

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires