Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
Getty Images

Que raconte « My body » le livre d’Emily Ratajkowski?

Justine Rossius

Emily Ratajkowski, mannequin et actrice américaine, vient de sortir « My Body », un essai sur son désir de se libérer du regard masculin sur son corps.

Paru aux éditions du Seuil, le livre « My Body » d’Emily Ratajkowski pourrait parler à de nombreuses jeunes femmes. La mannequin, qu’on connaît notamment pour son apparition, à 21 ans, dans le clip « Blurred Lines » de Robin Thicke, a tenu à rédiger cet essai pour expliquer comment elle était parvenue à lâcher prise par rapport au regard des hommes sur son corps, mais aussi pour coucher sur papier les difficultés rencontrées pour accepter celui-ci.

Pendant longtemps, le top, devenue fantasme de bien des hommes, s’est sentie contrainte de contrôler son apparence, pour continuer à exister au regard des hommes. Une obsession qu’elle doit notamment à la posture de sa mère, qu’elle décrit comme cela : « « Ma mère semble considérer la façon dont ma beauté est reconnue dans le monde comme un miroir qui reflète la mesure de sa propre valeur. » Mais aussi évidemment à son parcours dans le monde sexiste et superficiel – et dangereux du mannequinat : «plus les chiffres sur ma balance descendaient, plus ceux inscrits sur les chèques montaient » écrit-elle.

Une grossesse libératrice

Emily Ratajkowski confie avoir été sauvée par sa grossesse (elle a donné naissance à son fils au mois de mars 2021). “C’était une expérience vraiment étrange de se réveiller tous les jours et de se dire: ‘Bon, mon corps grossit, tout plein de choses se produisent et il n’y a aucun moyen de savoir exactement s’il fait ce qu’il devrait faire, si mon fils est totalement en sécurité et si, moi, je suis totalement en sécurité.’ J’ai dû en quelque sorte lâcher l’idée de garder le contrôle pour pouvoir ‘profiter’ de ma grossesse ” a-t-elle raconté dans une interview accordée à Vice.

C’est aussi finalement sa prise de conscience féministe qui a permis à la jeune maman de se défaire du regard des hommes, lorsqu’elle s’est par exemple rendu compte des violences sexuelles dont elle avait été victime plus jeune, notamment l’agression de Robin Thicke lors du tournage de Blurred Lines.

Lire aussi: Emily Ratajkowski accuse Robin Thicke d’agression sexuelle sur le tournage de « Blurred Lines »

En résumé, on vous recommande cet essai qui ne parle finalement pas du corps d’Emrata — qu’on notera absent de la cover — mais bien du corps des femmes en général: objectivé, capitalisé et soumis au regard des hommes. Il livre une vision personne et lucide de la façon dont on peut toutes se libérer de cette emprise, pour habiter notre corps et se l’approprier même lorsqu’il correspond à tous les critères de désirabilité…

Lire aussi :

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires