https://api.mijnmagazines.be/packages/navigation/

Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© Women hold the prostest in Brussels, Belgium on 28.09.2017 to demand equal abortion rights in all European countries. A rally was organized to support women in Ireland and Poland, where the abortion rights are the most restricted in Europe. by Wiktor Dabkowski | usage worldwide Reporters / DPA

Les Irlandaises prennent les rues d’assaut pour le droit à l’avortement

Laurane Wattecamps

Le chemin est encore long. Mais en s’emparant des rues dublinoises, les Irlandaises ont fait un pas en avant pour manifester pour le droit à l’avortement. Dans leur pays, l’IVG est passible d’une peine de 14 ans de prison.


Un grand référendum est prévu en 2018 sur le droit à l’avortement. Et il est plus que temps que les choses changent. Car si des milliers de personnes ont arpenté les rues à Dublin ce week-end, c’est parce que l’avortement est encore illégal en Irlande et ce même en cas de viol, d’inceste ou de malformation du fœtus. En 2017, les femmes prenant le risque de subir un IVG risquent une peine de 14 ans de prison.

Ce référendum se tiendra en mai ou en juin l’année prochaine. Et il sera décisif pour l’avenir des femmes du pays. Linda Kavanagh, porte-parole de la Campagne pour le droit à l’avortement était présente ce 29 septembre lors de la manifestation. Elle attend beaucoup de ce futur vote: « le message que nous voulons faire passer aujourd’hui est qu’il est temps d’agir parce que nous attendons depuis trop longtemps maintenant. Nous ne supportons plus les exceptions et le fait qu’une centaine de personnes seulement aient accès à l’avortement ».

À l’heure actuelle, la seule solution pour les Irlandaises est de se rendre au Royaume-Uni pour se faire avorter. La loi irlandaise ne prévoit qu’un seul cas d’exception: quand la vie de la mère est en danger. Si le référendum est fortement attendu, il n’en demeure pas moins que 67% des femmes irlandaises sont contre le choix libre de l’avortement. Quand on vous dit que le chemin est encore long…

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires