Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© Getty Images

FAUT QU’ON REGARDE: « Paye ta blouse », le reportage sur le sexisme dans le milieu médical, qui nous glace le sang

Dans les couloirs des hôpitaux, des cabinets privés ou même au bloc opératoire, le sexisme est bien présent. Pour briser le silence, les femmes qui exercent dans le milieu médical ont décidé de parler des remarques déplacées qu’elles reçoivent chaque jour. Et leurs témoignages nous font froid dans le dos.



Paye ta blouse était à l’origine un compte Tumblr lancé en 2017, et devenu depuis un site internet. Il rassemble des témoignages de femmes qui sont victimes de sexisme chaque jour dans le milieu de médical. Infirmières, aides-soignantes, chirurgiennes, internes, toutes ont subi à un moment ou un autre des propos déplacés, voire des gestes inappropriés.

paye ta blouse

paye ta blouse


paye ta blouse

Le reportage choc


Si ces témoignages nous horrifient, les confessions de Julia dans « Paye ta blouse », la vidéo tournée par France Info et Complément d’Enquête, nous fait froid dans le dos. L’étudiante en 6ème année de médecine l’affirme : « le casse-croûte c’était moi ». Les détails des agressions subies sont choquants et ce qui l’est plus encore c’est le silence qui règne autour de ces actes. « Comment oser dénoncer publiquement ce professeur unanimement respecté par ses pairs? « , la question du journaliste résume la loi du silence qui s’applique dans les couloirs des hôpitaux. Ces jeunes femmes ont malgré tout osé témoigner et raconter le calvaire qu’elles ont subi, pour que cela n’arrive plus à d’autres.

Un fléau qui frappe aussi la Belgique


Et la situation est loin d’être différente dans notre pays. Lundi 3 juin, un rapport de 97 pages créé par le bureau des étudiants en médecine de l’ULB, a été publié dans la presse. Les comportements des professeurs décrits dans ce document sont scandaleux : harcèlement, insultes, sexisme mais aussi racisme. 60 % des étudiants en BAC3 interrogés affirment avoir souvent subi des mauvais traitements. Des actes qui sont extrêmes jusqu’à de la violence physique comme des coups de poing en TP. Il est donc temps de lever le voile sur ces agressions verbales et physiques quotidiennes qui sont tout sauf normales.

Le courage de ces femmes de témoigner sur ce qu’elles ont vécu est immense. On espère que ce reportage éveillera les consciences et permettra de faire cesser ce genre d’actes au sein des établissements médicaux comme ailleurs.

Complément d'enquête : "Paye ta blouse"

"Le casse-croûte, c'était moi !"Du sexisme jusqu'au harcèlement, elles témoignent de leur quotidien à l'hôpital. (via Complément d’enquête et franceinfo vidéo)

Posted by Brut on Friday, May 31, 2019


 

À lire aussi : 

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires