Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© Photo taken in Bangkok, Thailand

Pourquoi m’accorder un moment bien-être chaque mois a changé ma vie

Gwendoline Cuvelier Journaliste

L’année passée, j’ai réalisé qu’à force de vouloir être une maman/copine/amoureuse/fille parfaite et présente pour tous mes proches, j’en oubliais parfois de passer du temps avec la personne la plus importante de ma vie: moi-même.


J’ai pris une résolution tout simple: celle de m’accorder un moment bien-être chaque mois. Pour m’y obliger, j’ai même décidé de débloquer un budget, entre 50 et 100 euros par mois à dépenser pour me chouchouter. Et, bien que je sois très peu à l’aise avec les chiffres, je peux vous l’assurer: c’est un très bon investissement!

Un moment à soi par mois


Depuis l’arrivée de ce satané Coronavirus, mon rituel mensuel est devenu compliqué à respecter mais avant que la crise sanitaire ne vienne chambouler mes bonnes habitudes, je réservais chaque mois dans mon agenda un moment cocooning: une nouvelle coupe chez le coiffeur, un rendez-vous chez un·e kinésiologue, une séance de réflexologie plantaire, un sauna,…

Entre le boulot, les enfants, les soirées avec les amis ou en amoureux, j’ai pris conscience de l’importance de prendre régulièrement rendez-vous avec soi-même et, surtout, de ne pas culpabiliser à se faire plaisir.

Par exemple, avant, je ne me serais jamais « permis » de m’octroyer un massage sans raison. J’attendais que l’on m’en offre un, pour mon anniversaire par exemple, pour sauter de joie. J’ai réalisé que je « méritais » ce moment pour moi, tout simplement parce que ça fait un bien fou et participe à mon bonheur. Et n’est-ce pas la meilleure des raisons? J’ai aussi compris que mon épanouissement rayonnait ensuite sur mes proches et que cette résolution égoïste ne l’était pas tant que ça finalement.

En parlant de mon concept, qui sans être révolutionnaire a représenté une petite révolution à mes yeux, beaucoup de copines se sont exclamées « mais c’est vrai ça, tu as raison! » et s’en sont inspirées pour me copier. C’est le cas de ma collègue Laurane qui m’a encouragé à partager cet article un peu plus personnel pour rappeler à tous ceux et celles qui nous lisent qu’il est important de ne pas s’oublier. Prenez soin de votre meilleur·e ami·e: vous!

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires