Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© Getty Images

Le manque de câlins pousserait à l’infidélité

Gwendoline Cuvelier Journaliste

Le site de rencontre extra-conjugale Gleeden a mené une enquête à l’occasion de la Journée internationale du câlin. Il a interrogé ses membres féminins afin de savoir si le manque de câlins dans le couple influait sur les risques d’infidélité. Les résultats sont sans appel...

Ce vendredi 21 janvier, c’est la journée mondiale du câlin. Créée en 1986 par un révérend américain qui avait constaté que ses paroissiens avaient tendance à déprimer entre les fêtes de Noël et la Saint-Valentin, cette journée avait pour but de remonter le moral général en provoquant un contact émotionnel.

Lire aussi: Voici le jour où vous avez le plus de risque de vous faire tromper

Manque de câlins = risque d’infidélité

La journée mondiale du câlin est l’occasion de rappeler l’importance essentielle de ce geste simple empli de tendresse. D’après les dernières données communiquées par Gleeden, le leader de la rencontre extra-conjugale en Europe qui rassemble une communauté de plus de 9 millions de membres, le manque de câlins et de tendresse au sein du couple influerait directement sur sa fidélité. Il serait même l’une des raisons principales qui poussent les femmes à aller voir ailleurs!

D’après cette étude menée auprès de plus de 11 000 femmes en France, Belgique et Suisse déclarant avoir eu au moins un amant en 2021, 42% des femmes infidèles admettent faire moins d’un câlin par semaine avec leur partenaire officiel. Plus alarmant, elles seraient même plus d’une femme sur 10 à ne presque jamais recevoir de marque de tendresse de la part de leur moitié! Alors que la majorité des répondantes (32%) indiquent faire des câlins avec leur conjoint plusieurs fois par semaine, seul un quart des femmes interrogées (26%) reconnaissent obtenir ces marques d’affection au moins une fois par jour, dont 9% de chanceuses qui en reçoivent même plusieurs!

Getty Images

87% des femmes interrogées par Gleeden expliquent que leur infidélité provient d’un manque de tendresse et d’affection au sein de leur couple. Pour 79% d’entre elles, cela s’explique également par le besoin de se sentir désirées et valorisées. Les autres raisons évoquées sont pour 55% d’entre elles, l’envie de faire de nouvelles expériences, et, pour 42% des répondantes, de pimenter leur vie sexuelle.

Il est intéressant de constater que le manque de tendresse dans le couple est la principale raison évoquée par les femmes infidèles pour justifier leurs envies extra-conjugales. On mesure souvent la bonne entente d’un couple par la fréquence des relations sexuelles alors que le manque de marques d’affection est encore plus révélateur.

commente Solène Paillet, directrice de la communication de Gleeden. « Je constate, grâce aux témoignages réguliers de nos membres féminins, que les femmes arrivent plus facilement à se passer de sexe que de tendresse. Dès lors qu’elles se sentent trop délaissées sur le plan émotionnel, elles ont un déclic et osent finalement sauter le pas de l’infidélité. Les couples qui ont des marques d’affection régulières arrivent à communiquer plus facilement lorsqu’il y a des frustrations. Et le dialogue est assurément la clé pour éviter l’infidélité » conclut-elle.

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires