Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© Getty Images

Pourquoi les femmes infidèles sont attirées par les hommes tatoués

Gwendoline Cuvelier Journaliste

« Votre partenaire possède des tatouages? Il est préférable d’éviter qu’il les exhibe sur les plages cet été si vous voulez vous assurer de sa fidélité! » prévient Gleeden. D’après une nouvelle étude réalisée par le site de rencontre extra-conjugale, les femmes mariées ou en couple seraient attirées par les hommes tatoués.

Gleeden a interrogé plus de 5 000 femmes hétérosexuelles inscrites sur la plateforme pour personnes infidèles. Résultat: une grande majorité (55%) d’entre elles trouve les hommes tatoués plus attirants que ceux qui n’arborent pas cet art cutané. 27% des répondantes sont néanmoins plus prudentes et estiment que cela va dépendre du tatouage en question.

Lire aussi: Le manque de câlins pousserait à l’infidélité

Plus c’est apparent, plus c’est séduisant

Ce sont les parties du corps les plus visibles qui remportent le plus de succès auprès des femmes en couple. Ainsi, plus de 8 femmes sur 10 (81%) déclarent que ce sont les tatouages sur les bras qui les attirent le plus, suivis par les tatouages XXL recouvrant une grande partie du corps pour 73% d’entre elles ainsi que les tatouages sur le visage ou le cou pour un peu moins d’un tiers d’entre elles (65%). A contrario, les parties du corps les moins voyantes sont les moins plébiscitées par les femmes infidèles : seules 32% se disent attirées par des tatouages au niveau des poignets ou sur les doigts, 14% aiment les tatouages dissimulés dans la bouche et moins d’une femme sur dix (9%) se dit séduite par l’idée d’un tatouage sur les organes génitaux...

Le fantasme du bad boy

Pourquoi les femmes en couple sont-elles attirées par les tatouages? Plus des deux tiers (64%) le justifie par le fantasme du bad boy. 58% considèrent que les hommes tatoués sont plus virils et 52% y associent un mode de vie plus spontané et dangereux.

« Les femmes mariées à la recherche d’aventures extra-conjugales ont tendance à associer les personnes tatouées à des personnalités transgressives, anti-conventionnelles et plus spontanées. Historiquement, le tatouage était utilisé comme un signe identitaire dans le milieu carcéral et était interdit par la religion. Bien que cet art soit aujourd’hui beaucoup plus populaire et ne constitue plus une forme de marginalisation, il reste cependant dans l’imaginaire collectif féminin associé à une forme de non-conformisme et de liberté » analyse Solène Paillet, directrice de la communication de Gleeden.

Les femmes mariées à la recherche d’aventures extra-conjugales sont en quête de nouveauté, d’excitation et de frissons. Et elles sont souvent attirées par l’opposé de ce qu’elles ont déjà à la maison. D’ailleurs, plus d’un tiers d’entre elles (36%) justifient cet attrait pour les tatouages par les différences existantes avec leur partenaire actuel.

« Le fantasme du mauvais garçon, bien que cliché, est pourtant toujours d’actualité auprès des femmes mariées. Souvent, elles se sont mises en couple alors qu’elles étaient encore très jeunes et n’ont pas forcément eu l’occasion d’assouvir tous leurs fantasmes, notamment celui de fréquenter un « bad boy ». De plus, la personnalité volage ne souhaitant pas se poser associée aux hommes tatoués attise leur intérêt pour près d’un quart des répondantes » conclut Solène Paillet.

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires