Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
Flamme jumelle - ©Getty

UN JOUR, UNE VIE: « J’ai rencontré ma flamme jumelle »

Manon de Meersman

Les flammes jumelles font référence à ces deux âmes identiques qui se sont séparées au moment de leur création. Rencontrer sa flamme jumelle revient alors à trouver la pièce manquante de notre puzzle en grandissant spirituellement parlant. Héléna, 31 ans, en a fait l’expérience et nous raconte comment ce moment a changé sa vie.

Héléna a rencontré sa flamme jumelle il y a deux ans, en septembre 2019. « Nous étions le 26 septembre 2019. Je suis éducatrice et je débarque dans une nouvelle école. Je suis dans la salle des professeurs et j’aperçois au loin, dans une autre pièce, un de mes collègues, qui est enseignant en histoire. Nous sommes quelques jours avant le début de mon contrat. Je rentre dans ladite pièce, je suis face à lui et là, il se passe quelque chose. Il y a un truc. Indescriptible. Mais la connexion est évidente et le lien, transcendant. »

Lire aussi: La relation entre deux flammes jumelles: de quoi parle-t-on concrètement?

Un lien indescriptible

Quelques mois après leur rencontre, Héléna et son collègue entrent en relation plus intime. « On est dans une relation très fusionnelle. Lorsque nous sommes l’un à côté de l’autre, nous ressentons le besoin d’établir un contact physique, que ce soit se donner la main ou se regarder droit dans les yeux. » Elle doit cependant abandonner le côté romantique de la relation avec son collègue. En effet, ce dernier ayant une copine, Héléna et lui décident de rester tout simplement collègues. Mais les choses ne sont pas si simples.

Je me suis réellement rendu compte qu’un lien nous unissait lorsqu’un jour, alors que je lui parlais, je me suis mise à ressentir ce que lui ressentait à ce même instant »,

poursuit Héléna. L’expérience ayant été aussi incroyable que déstabilisante, on en a reparlé. Et c’était très perturbant car nous avions, lui comme moi, l’impression de pouvoir toucher physiquement ce lien qui nous unit… Alors que non, c’est impossible. » Héléna a bien du mal à décrire ce qui se passe entre son collègue et elle, de même qui lui est difficile de poser des mots sur la nature même qu’elle entretient avec ce dernier. « Il s’agit de mon collègue… Je suis de facto amenée à le voir tous les jours, même si nos fonctions au sein de l’école sont différentes. La relation que l’on entretient est très compliquée car cette attraction entre nous est plus forte que tout. On ne parvient pas à s’en défaire. On ne sait pas exprimer ce lien, lui comme moi. C’est comme si on ne savait pas être loin l’un de l’autre et lorsque c’est le cas, on ressent ce que l’autre pense. »

Lire aussi: 5 signes qui révèlent que cette personne est votre âme soeur

Héléna explique que les personnes qui les voient ensemble ressentent la tension qui existe entre elle et son collègue. « Même des personnes qui ne nous connaissent pas », précise-t-elle. « C’est très spécial car les gens s’en rendent compte, même lorsque nous ne faisons que passer ensemble devant eux; ils sentent qu’il y a quelque chose, une complicité hors norme exacerbée. » Elle se souvient alors d’un moment marquant qui lui a confirmé ce lien si particulier qui les unit. « Un mercredi soir, il a dû assister à une réunion, à laquelle moi je n’étais pas, à l’école. Il pensait très fort à m’envoyer un message pour me proposer de se voir. Il faut savoir que nous ne nous écrivons plus notamment, de par les dégâts que ça a pu causer dans son couple. Et bizarrement, ce jour-là, je savais qu’il était occupé à l’école, et je ressentais son envie de m’écrire. C’est très difficile à décrire. Je ressentais son envie de me voir, mais qu’il ne ferait pas forcément le pas en regard de notre situation. On s’est retrouvés quelques jours après et on en a parlé. Il m’a exprimé à quel point il souhaitait passer du temps avec moi et comment il y avait très fort pensé le mercredi soir en question. Je lui ai dit que j’y avais également pensé toute la soirée du mercredi. Et que j’avais visualisé ses propres pensées. »

©Getty

La découverte de la flamme jumelle

« J’ai entendu parler des flammes jumelles pendant les grandes vacances en lisant un livre d’Isabelle Cerf, une dame qui travaille autour des oracles et aborde les guidances sentimentales et professionnelles, explique Héléna. En lisant un de ses livres, j’ai capté. J’ai été voir la définition du terme. Et je me suis rendu compte que même lorsque tu connais le phénomène, tu n’en prends conscience que lorsque tu le vis. Car oui, c’est difficile de le réaliser tant que tu ne le vis pas, ou même quand tu ne le vis pas à fond, comme c’était le cas au début pour moi. Me rendre compte que cette personne est ma flamme jumelle est tout nouveau pour moi puisque cette conscience est arrivée il y a à peine 3 mois. »

Héléna explique qu’au quotidien, avoir sa flamme jumelle à ses côtés est aussi merveilleux que dévastateur. « C’est tellement intense que ça dépasse certains codes de compréhension, décrit-elle. C’est complexe de soi-même le vivre et ça demande un effort quotidien pour l’appréhender. Et puis, la connexion peut être si forte que par moment, elle est littéralement destructrice. Comme c’est difficile de mettre des mots dessus, c’est dur, pour lui, comme pour moi, d’en discuter et de passer du temps ensemble. Cela peut apporter de très bons moments comme beaucoup de moments d’incompréhension. C’est perturbant car on n’a jamais vécu ça auparavant. Ça dépasse tout entendement. On ne le saisit que si on en fait l’expérience… »

©Getty

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires