Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…

Voilà pourquoi vous avez l’impression de ne plus rien avoir à vous mettre

Justine Rossius

Si vous avez l’impression de ne plus rien avoir à vous mettre en ce moment, c’est tout à fait normal: ce serait lié à la situation sanitaire, mais aussi à une perte de confiance en soi qu’il ne faudrait pas prendre à la légère.


En ce moment, dès que vous devez vous habiller, c’est la galère:  vous ramez à contre-courant à choisir vos fringues et vous avez l’impression que rien, absolument rien de votre garde-robe ne vous va. Cette sensation pourrait révéler quelque chose sur votre état d’esprit. C’est en tous cas la théorie d’Astrid Eckelmans, coach en image.  « Notre manière de nous habiller est intimement liée à ce qu’on vit intérieurement » explique-t-elle. Et quand on a le sentiment de n’avoir « rien à se mettre » devant son armoire pourtant remplie de vêtements, c’est que quelque chose de plus profond se joue. L’idée que ce qu’il y a devant nous n’est pas en adéquation avec qui l’on est, ni conforme à nos envies et à nos aspirations du moment ».

Lire aussi: La puissance des vêtements: comment avoir un style unique, qui nous ressemble?

Le confinement des vêtements


Mais que se joue-t-il alors en nous quand on a l’impression que toutes les fringues qui nous appartiennent ne correspondent plus à notre état d’esprit ? Toujours selon la spécialiste, le contexte actuel n’y serait pas pour rien : nous aurions assisté à une perte de repères avec ces confinements à répétition, perdant simplement l’habitude de s’habiller chaque matin. Joggings, pantoufles ou pyjama étant devenus nos pièces fétiches, garanties sans prises de tête.

S’habiller le matin est un rituel qui rythme habituellement notre quotidien. On enfile un jeans et on choisit son plus beau blazer pour partir à la conquête du monde extérieur tout en exprimant à la fois notre personnalité et notre créativité. Nos vêtements contribuent ainsi à construire une image positive de soi »


souligne-t-elle. Loin de n’être qu’une simple nécessité, choisir avec soin des vêtements le matin ferait partie d’un équilibre, ou tout du moins d’un coup de boost pour la confiance en soi. Or, désormais, l’expérience de la sélection est devenue douloureuse pour certaines personnes. « Le manque de vie sociale et de clarté quant aux perspectives futures ont bouleversé nos habitudes vestimentaires et créé un sentiment d’inadéquation. On ne sait plus comment s’habiller, on pense que « plus rien ne va » » explique la spécialiste, Astrid Eckelmans.

S’habiller, c’est bon pour le moral !


Et cela joue forcément sur le moral.

Beaucoup de femmes qui viennent en coaching en image expriment ce manque de vision et la difficulté à se sentir bien dans leurs vêtements, étant enfermées chez elles depuis 1 an et demi.


Elles veulent se libérer de leurs anciens vêtements, se réapproprier leur style et l’adapter à ce qu’elles vivent aujourd’hui ».  Selon Le Huffington Post, l’absence de nouvelles rencontres entrerait également en compte dans la perte de perception de soi : on n’est plus confronté·e·s à de nouvelles personnes, de nouveaux regards sur nous mais aussi des sources d’inspiration.

Mais si nos envies d’habillement se sont inévitablement réduites ces derniers temps, la période a néanmoins donné l’occasion de se reconnecter à ses besoins et à reconnaitre ce qui nous est essentiel. Car loin d’être futile, notre rapport aux vêtements est profondément lié à la perception que l’on a de soi et à notre bien-être général.

Lire aussi:


 

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires