Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
Tinder - Getty

Comment savoir si votre chéri·e est inscrit·e sur Tinder?

Depuis sa création en 2012, l’application comptabilise déjà plusieurs billions de matchs. Tout le monde est dessus! Même… Celles et ceux qui ne devraient pas y être. Vous soupçonnez Chéri·e de ne pas avoir clôturé son compte? Il existe un moyen de le savoir.

L’aspect ludique de l’appli, le frisson de la rencontre, le besoin de se rassurer… Toutes ces raisons peuvent inciter les personnes en couple à s’inscrire sur Tinder. De là à effectivement rencontrer ses matchs, il n’y a qu’un pas qui peut inquiéter. Un site internet permet de vérifier si votre partenaire est actif·ve sur Tinder.

Vous vous imaginez déjà mettre tout votre répertoire en examen? On ne saurait que vous le déconseiller. Cette vérification n’est pas gratuite et est donc réservées à celles et ceux qui auraient de sérieux doutes sur la fidélité de leur partenaire. Vous devrez en effet débourser 9,99€ pour avoir la réponse à votre angoissante question (ça reste moins cher qu’un détective privé…). 

Par contre, on n’est pas sûres que ça en vaille la peine. Quelques copains-copines mises dans la confidence, dans une zone géométrique proche du suspect, peuvent aussi bien faire le boulot en installant l’appli et en checkant s’il est dans les profils proposés… 

Cette dernière technique sera plus facile à justifier aussi. Imaginez devoir dire à votre coupable que vous savez qu’il est sur Tinder parce que vous avez payé un site spécialisé pour le savoir. Mieux vaut dire « Un·e ami·e t’a vu par hasard sur Tinder », non?

Comment ça marche?

Tinder possède une base de données publique contenant des informations sur tous ses utilisateurs. Il n’est donc pas difficile d’y avoir accès. En entrant sur l’application CheaterBuster la zone géographique, le nom et l’âge de votre copain, le site peut vous révéler la date de sa dernière connexion, ses photos et certains de ses critères de recherche. 

L’objectif final du site n’est pas de démasquer les infidèles, mais bien de pointer du doigt le laxisme de l’application en matière de protection des données… Et de nous mettre en garde contre notre laxisme en matière de protection de nos données personnelles. 

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires