Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© Full length side view of young woman peeking over large pink injection against white background

Le débat sur le vaccin AstraZeneca relance celui sur la pilule contraceptive

Kathleen Wuyard

Après l’Allemagne et l’Italie, la France a suspendu à son tour le vaccin AstraZeneca, suspecté de favoriser l’apparition de caillots sanguins. Un risque pris au sérieux par l’OMS, qui a réuni son groupe d’experts pour évaluer la sécurité du vaccin. Avec, en marge de ces préoccupations, la relance du débat sur la pilule contraceptive.


Le lien entre contraception et vaccin COVID ne vous paraît pas immédiatement évident? C’est que c’est du côté des caillots sanguins qu’il faut aller le chercher, ainsi que nombre d’activistes l’ont rappelé sur les réseaux dans la foulée de la suspension du vaccin AstraZeneca. Selon les chiffres diffusés, on parlerait en effet à l’heure d’écrire ces lignes de 30 cas de thrombose sur 5 millions de vacciné.e.s, ce qui n’a pas empêché la France, l’Allemagne, l’Italie, mais aussi les Pays-Bas, la Norvège, le Danemark, l’Islande et la Bulgarie de le suspendre. Et ce alors même que dans tous ces pays, certaines pilules contraceptives aux effets bien plus néfastes sont toujours en vente libre. Ainsi que le soulignait Fanny Lecart sur Instagram: « AstraZeneca: 30 cas de thrombose sur 5 millions de vacciné.e.s. Mon ancienne pilule, effet secondaire: 1 thrombose sur 10.000. Il est où le débat? »

Vaccin AstraZeneca vs pilule contraceptive


Si la question était purement rhétorique, le débat a pourtant déferlé sur les réseaux, où les posts dénonçant cette différence d’approche se multiplient depuis plusieurs jours.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Pour rappel, si la majorité des pilules contraceptives augmentent le risque de thromboses, c’est parce qu’elles contiennent des hormones oestrogènes pour empêcher l’ovulation, celles-ci ayant également pour effet de favoriser la coagulation et l’adhésion des plaquettes sanguines, pouvant donner lieu in fine à la formation de caillots sanguins. Une problématique qui est supposée être contrôlée par les progestatifs présents également dans la plupart des pilules contraceptives, ces derniers étant toutefois peu efficaces dans les pilules de 3e et 4e génération.

Dans un article scientifique publié en 2016 sur « News Medical », la proportion avancée était d’ « approximativement 2 à 6 sur 10.000 femmes qui prennent des pilules contraceptives orales développent des caillots sanguins tous les ans ». Bien plus donc que la proportion de cas signalés sur les millions de sujets vaccinés, la suspension du vaccin étant dénoncée comme un emballement collectif plutôt que comme une mesure nécessaire. D’autant qu’ainsi que le rappelle  l’Agence Européenne des Médicaments (AEM) « les avantages du vaccin AstraZeneca dans la prévention de la Covid-19, avec son risque associé d’hospitalisation et de décès, l’emportent sur le risque de ces effets secondaires ». Pas de panique, donc? Disons pas plus que si vous prenez une des pilules concernées par le taux élevé de thromboses associé à leur prise, et pourtant en vente libre…

Lire aussi: 


Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires