Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
Sommeil - Getty

Cette application (addictive) est celle qui nuit le plus à votre sommeil

Manon de Meersman

Si vous avez l’habitude de traîner sur votre téléphone dans le lit avant de vous endormir alors vous n’êtes pas sans savoir qu’il ne s’agit pas de la meilleure des manières de se border.

Quand vous allez dormir, un petit tour du monde via votre smartphone s’impose: d’Instagram à Snapchat, en passant par Facebook et WhatsApp, vous voyagez d’une app’ à l’autre en classe business puisque bien installé·e dans votre lit. Sauf qu’une application en particulier constitue véritablement un fléau pour votre sommeil. Vous avez une petite idée?

Une application qui excite

Sans grande surprise, il s’agit de... TikTok! Et si vous l’utilisez, vous l’aurez facilement deviné. Selon une étude menée par Sleepjunkie, site spécialisé dans le sommeil, l’app’ chinoise nous donne envie de scroller encore, et encore, et encore... Et encore.

Lire aussi: Sur TikTok, cet étudiant en médecine opère des fruits

En effet, pour cette étude, 2 000 Américain·e·s ont été soumis·e·s à une expérience: mesurer les conséquences des réseaux sociaux sur le sommeil. Chaque personne a alors été dotée d’une montre connectée « afin d’enregistrer combien de temps il leur a fallu pour s’endormir et le temps passé dans la phase REM (sommeil paradoxal), ainsi que de fournir des commentaires sur leur fatigue le lendemain matin après avoir utilisé leur application désignée, dans l’heure qui précède l’endormissement » explique le site web.

C’est ainsi que TikTok est ressorti du lot. Celles et ceux qui ont utilisé cette app’ avant l’endormissement ont bénéficié seulement de 14% de sommeil paradoxal, ce qui représente la moitié des besoins. Ils·elles ont également mis plus de temps que la moyenne à s’endormir – soit au bout d’une heure et sept minutes. La raison? TikTok excite et libère de la dopamine, nous empêchant de rejoindre les bras de Morphée.

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires