Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…

La crise complique l’accès des personnes en situation de handicap au travail

Kathleen Wuyard

En 2019, en Belgique, 15% de la population en âge de travailler était en situation de handicap et seulement 35% de ces personnes étaient au travail. Une situation qui ne s’est pas améliorée avec la crise sanitaire ainsi que le révèle une étude de DiversiCom, une association supportée par l’entreprise de recrutement PageGroup.

En effet, le nombre d’embauches de candidats en situation de handicap a chuté de près de 35% entre 2019 et 2020. Un chiffre équivalant à la baisse du recrutement des personnes valides mais avec des conséquences plus graves souligne l’association.

« Alors que, petit à petit, les stéréotypes sur la problématique du recrutement des personnes en situation de handicap s’amenuisaient, l’épidémie de Covid-19 a freiné fortement les changements entrepris » regrette Thibaut Adès, Managing Director de PageGroup Belgique.

Dans l’inconscient collectif, engager et intégrer une personne en situation de handicap représente un risque quant à ses chances de réussite. En période de fragilité économique post Covid beaucoup ne se sentent plus/pas prêts à (re)prendre ce risque ».

Les personnes en situation de handicap victimes collatérales


« Les barrières à l’embauche peuvent provenir de diverses sources cumulables. Parmi elles, une méconnaissance du handicap, générant des stéréotypes et des peurs chez les employeurs, mais aussi les freins que les personnes en situation de handicap rencontrent, ou se mettent involontairement, face au marché de l’emploi. Bien que ces freins aient fortement évolué ces dernières années, l’épidémie de Covid-19 et ses conséquences augmente le défi de l’inclusion des personnes en situation de handicap » souligne-t-on encore du côté du PageGroup. Où on refuse toutefois de se résigner, au contraire: « dans la pratique, la crise que nous traversons a conscientisé l’ensemble des acteurs économiques sur le fait que le travail à distance peut être synonyme, s’il est bien appliqué, de productivité. Nous pensons que certains travailleurs handicapés pourront bénéficier pleinement de ces apprentissages car le facteur de résistance à l’embauche que constituait l’accès au lieu de travail est partiellement levé« .

Lire aussi: 

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires