Home People Les stars rendent hommage à Annie Cordy, décédée à 92 ans

Les stars rendent hommage à Annie Cordy, décédée à 92 ans

Getty

Un monument de la musique belge nous a quittés ce vendredi: Annie Cordy est décédée à l’âge de 92 ans. De Line Renaud à Stéphane Bern, en passant par Disney ou encore le PSG, le départ de cette artiste appréciée aussi bien chez nous qu’en France a suscité une vague d’hommages touchants sur la Toile.

La chanteuse bruxelloise, connue pour ses titres à succès comme « Tata Yoyo » ou encore « La bonne du curé », est décédée à l’âge de 92 ans, près de Canne, ce vendredi. « Elle a fait un malaise vers 18h00. Les pompiers sont arrivés très vite, ont tout tenté pour la ranimer », a expliqué sa nièce, qui vivait avec elle, à l’AFP. Depuis, les hommages touchants explosent sur les réseaux sociaux.

Une pluie d’hommages

« Nous perdons une énorme artiste, une des plus grandes, écrit Sheila sur Instagram. Pour son dernier anniversaire, en juin, elle n’avait rien perdu de son envie de vivre. Je l’adorais, la respectais, c’était pour moi un modèle de talent, de professionnalisme, et de gentillesse. C’est un énorme choc. Mon coeur est lourd, ses éclats de rire et sa bonne humeur communicative vont tellement me manquer. Je l’aime tant… ».

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Sheila (@sheila_artiste_officiel) le

L’Elysée a également réagi à l’annonce du décès d’Annie Cordy. « Retracer ses soixante-dix années de carrière, c’est égrener un chapelet de tubes, des bulles de bonne humeur », a réagi l’Elysée, soulignant également que « certains réclamaient qu’elle soit remboursée par la sécurité sociale car elle savait faire lever des soleils intérieurs ». Le PSG a aussi eu des mots particuliers pour la chanteuse, qui était la marraine du club. « Un lien particulier unissait effectivement le club et la chanteuse belge. C’est elle qui, en 1971, était devenue la marraine du Paris Saint-Germain en interprétant son premier hymne officiel intitulé Allez Paris ».

D’autres célébrités ont également fait leurs adieux à la star par le biais des réseaux sociaux, tantôt en partageant un cliché, tantôt en écrivant des mots émouvants.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Line Renaud (@linerenaudofficiel) le

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Julie.Pietri (@julie.pietriofficiel) le

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par marka (@markalebelge) le

Un magnifique parcours

Annie Cordy, de son vrai nom Léonie Cooreman, est née à Schaerbeek le 16 juin 1928. Très jeune, elle s’est mise à chanter, jusqu’à avoir de véritables débuts sur scène au Boeuf sur le Toit, le cabaret hype de Bruxelles à cette époque. Cette belle expérience en poche, elle ira performer sur les scènes du Lido et du Moulin Rouge à Paris, rencontrant au passage son imprésario, Henri Bruneau, qui ne sera autre que son mari. Connue en Belgique, en France et en Suisse, Annie Cordy a su s’imposer dans ce monde artistique comme une véritable reine.

Les obsèques de la chanteuse bruxelloise auront lieu le samedi 12 septembre à Cannes, au cimetière d’Abadie, a annoncé sa nièce à l’AFP. Elle sera inhumée dans le caveau familial et aucune célébration religieuse ne devrait avoir lieu. En revanche, une cérémonie sera, dans la mesure du possible selon les mesures liées au Covid-19, organisée avant l’inhumation. « Annie aimait le public. Elle appartient au public », a déclaré sa nièce. « Nous allons essayer de permettre à ceux qui le souhaitent de lui rendre hommage ».

Lire aussi: 

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.