Home People Donald Trump annonce sur Twitter que les transgenres ne sont plus les...

Donald Trump annonce sur Twitter que les transgenres ne sont plus les bienvenus dans l’armée

NEW YORK - JUL 16, 2016: Donald Trump speaks during a press conference on July 16, 2016 in New York. ; Shutterstock ID 460918729

Comme d’habitude, la délicatesse n’était pas de mise dans la présidence de Donald Trump. C’est donc via Twitter, son joujou favoris, que ce dernier a lâché une véritable bombe pour la communauté LGBTQ: les personnes transgenres ne sont plus les bienvenues pour servir dans l’armée américaine.

Le pays qui était jadis considéré comme « la terre des rêves » est en train de devenir la risée et la honte du monde entier… Et, encore une fois, la communauté LGBTQ en prend pour son grade.

Les transgenres sont un fardeau pour l’armée US

« Après consultation avec mes généraux et mes experts militaire, je souhaite vous informer que le Gouvernement des États-Unis n’acceptera plus et ne tolèrera plus les personnes transgenres souhaitant servir dans l’armée américaine. Nos forces militaires doivent se concentrer sur des victoires et ne peuvent plus être entravées par les énormes coûts médicaux, ainsi que les dérangements, que les personnes transgenres font subir à l’armée. Merci »

Il y a moins d’un an, c’était Barack Obama en personne qui décidait d’autoriser les personnes transgenres à prendre part à la défense de leur pays en servant dans l’armée américaine. Aujourd’hui, ce sont plus de 15 000 personnes transgenres qui ont suivi leur rêve d’être engagées pour protéger et servir leur pays. Tout ça pour quoi? Pour que le plus désagréable des blonds peroxydés salissent tout leur travail en seulement 3 Tweets? Si pour Trump, cela n’est qu’un détail, pour eux, cela signifie une vie! Une vie dédiée à un pays qui ne semblent plus vouloir d’eux. À un pays qui ne reconnaît même pas les efforts fournis. À un pays qui se retrouve aux griffes d’un « gamin » de 71 ans, à qui on aurait confié un téléphone portable « armé » de Twitter pour la première fois.

Ce qui est clair, c’est que Donald Trump revient en arrière avec cette décision. Si le « sort » des transgenres actuellement en service n’a pas encore été établi, on espère que Trump va vite poster un message indiquant qu’il s’agissait d’une blague de 1er avril à retardement. Mais malheureusement, on en doute… Sur Twitter, les réponses ne se sont en tout cas pas faites attendre:

Et vous, vous en pensez quoi de cette interdiction de servir son pays pour les personnes transgenres?

La pagaille continue:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.