Home Mode & Beauté Pourquoi votre peau vit sa pire vie depuis que vous êtes confinée

Pourquoi votre peau vit sa pire vie depuis que vous êtes confinée

Le confinement ne fait pas de bien à votre peau - Getty Images
Le confinement ne fait pas de bien à votre peau - Getty Images

Peau sèche, boutons,… Depuis le début du confinement, votre peau vous envoie un message pas si subtil que ça: elle vous hait, et elle compte bien vous le montrer de toutes les manières possibles. Mais pourquoi tant de haine au fait, et plus sérieusement, qu’est-ce qui cause ces éruptions?

En France la réponse ne s’est pas faite attendre: si la peau est asséchée depuis le début du confinement et que les cheveux commencent à prendre la texture et l’apparence du foin, ce serait simplement parce que le taux de chlore dans l’eau courante a été augmentée. La raison? Lutter plus efficacement contre le Coronavirus au moment du lavage des mains. Et les fournisseurs d’eau français de conseiller de la laisser couler quelques secondes avant de la boire pour que le goût chloré disparaisse. De l’autre côté de la frontière, il n’en fallait pas plus pour que les Belges attribuent aussi leurs problèmes de peaux à une concentration plus élevée en chlore. Sauf que ce n’est pas le cas…

Lire aussi: 3 manières efficaces de se débarrasser d’un bouton pendant la nuit

Pas de surchlorination chez nous

Dans un communiqué, le distributeur Vivaqua a précisé que “l’eau potable distribuée dans nos réseaux n’a pas changé de composition ni de provenance depuis les mesures de confinement”.

L’eau du robinet contient la quantité habituelle de chlore, qui est nécessaire pour assurer la potabilité de l’eau. Les doses de chlore sont réduites au strict nécessaire”

La Société Wallonne des Eaux a également affirmé n’avoir procédé à aucune surchlorination de l’eau. Mais si ce n’est pas l’eau, quoi alors?

Il n'y a pas de surchlorination en Belgique - Getty Images

Notre consoeur de Gael, Justine Delpierre, s’est intéressée à la question, et ses explications, bien que moins sulfureuses qu’un complot lié à la chlorination, tombent sous le sens. Les coupables? Une combinaison dangereuse de stress (qui augmente la production de cortisol, et donc les inflammations cutanées) et d’alimentation “créative” (cookies pour le petit-dèj’, chips à midi, et pizza le soir) qui a quant à elle tendance à augmenter la production de sébum. Sans oublier que contrairement aux idées reçues, l’air intérieur, celui que vous respirez contrainte et forcée depuis trois semaines, est drôlement pollué, et pourrait notamment causer de l’eczéma ou l’érythème.

Comment y remédier?

D’abord, en continuant votre routine de soin habituelle, même si vous avez choisi cette période pour arrêter de vous maquiller (votre peau vous remerciera, ça lui permet de respirer). Ensuite, en vous hydratant copieusement, surtout si vous avez tendance à manger très salé en cette période. Enfin, en veillant à sortir un peu (une petite demi-heure quotidienne suffit), tant pour respirer un air différent de celui de votre appart’ que pour offrir un boost de vitamine D à votre peau malmenée.

Lire aussi: 

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.