Home Mode & Beauté Il rabaisse les femmes de 65 kilos, elles lui répondent en beauté

Il rabaisse les femmes de 65 kilos, elles lui répondent en beauté

Montage FLair

Avec son tweet comparant les femmes pesant plus de 65 kilos à des vaches, un utilisateur a lancé un débat houleux sur la toile, dont a rapidement émergé une réponse parfaite sous forme de photos, hashtag à l’appui, de femmes de #plusde70kilosetsereine.

Il a beau n’avoir rejoint Twitter qu’en mai 2019, il n’aura pas fallu plus de quelques semaines sur la plateforme pour que « Ansha9418 » parvienne à créer le (very bad) buzz. En cause, un tweet aussi sexiste que grossophobe, bref, ignoble, qu’il a cru bon de partager le 8 juin dernier.

L’occasion d’apprendre que dans « le monde selon ansha », une fille qui a le malheur de peser moins de 50 kilos, ou pire, plus de 65, est non seulement « anormale », mais aussi « une vache ». Voilà qui est dit, avec une orthographe à la hauteur du niveau de la remarque en prime. Et si dans un monde idéal, ce tweet serait resté isolé dans son abysse de médiocrité, il a attiré l’attention d’une poignée d’internautes, qui l’ont rapidement rendu viral.

Capture d’écran 2019-06-13 à 11.21.49

Fort heureusement pour le peu de foi en l’Humanité qu’il nous reste, la majorité des commentateurs rembarrent sèchent le mufle, entre femmes qui le remettent à sa place et fous des courbes qui défendent les « femmes imposantes ». Et puis, noyé dans la masse, un commentateur tout aussi abject que le tweeteur d’origine, qui pose une question qui fâche.

Comment est-ce que toi, en tant que femme de plus de 70 kilos, tu peux être sereine?

Oui, c’est vrai ça, comment font toutes ces femmes qui ne sont pas Kate Moss pour arriver à vivre de manière sereine? Plutôt que de répondre verbalement (même si les ripostes n’ont pas manqué de fuser), les utilisatrices de Twitter décident de répondre en beauté, par le biais de photos rassemblées sous le hashtag #plusde70kilosetsereine.

L’occasion de remettre les mufles à leur place, mais aussi de rappeler, images à l’appui, que le poids n’est qu’un chiffre, et un bien piètre indicateur du reste au vu de la variété des corps et des courbes rassemblés sous le hashtag.

Lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.