Home Lifestyle Voyage Même les désagréments des vacances manquent aux Belges

Même les désagréments des vacances manquent aux Belges

Alors qu’on approche tout doucement du 1er anniversaire du premier confinement, les vacances restent compliquées, surtout au gré des zones rouges. Résultat: même les moments pénibles des vacances en viennent à manquer aux Belges.

Pour arriver à cette conclusion, le voyagiste TUI a entrepris de sonder près de 4 000 personnes, rassemblées parmi leur base de clients ainsi que leurs fans sur les réseaux sociaux. Verdict: sans véritable surprise, 88% d’entre eux font part de leur désir de pouvoir repartir librement en vacances. Plus surprenant, par contre? Même les moments pénibles leur manquent.

Des vacances à tout prix

45% des répondants affirment ainsi que devoir se lever aux aurores pour mettre leur serviette sur un transat et s’assurer d’en avoir un leur manque. 32% des personnes interrogées affirment quant à elles que faire la queue au buffet leur manque, tandis que 15% confient en être au point où ramener du sable jusque dans leur lit leur manque aussi. Pas de masochisme généralisé, toutefois, puisque seuls 8% des répondants disent être en manque de leurs compatriotes bruyants à l’étranger.

Voilà pour les désagréments, mais pour ce qui est des petits plaisirs de vacances, qu’est-ce qui manque aux Belges? Dans le top trois, on retrouve “pouvoir aller où on veut” (57%), “découvrir le monde” (26%) et, de manière plus amusante, “pouvoir manger en tenue de plage” (13%), même si, techniquement, ce dernier “plaisir de vacances” est actuellement possible, télétravail oblige. N’oubliez juste pas d’allumer le chauffage.

Lire aussi: