Home Lifestyle Voyage Cap sur l’Aoste pour savourer la vraie dolce vita italienne

Cap sur l’Aoste pour savourer la vraie dolce vita italienne

Difficile de retrouver la dolce vita dans les plages bondées où on ne sait pas poser sa serviette ou parmi les ruelles asphyxiées de touristes de Vérone ou Venise. Pour savourer une douceur de vivre authentique en Italie, on met le cap plus au Nord, sur l’Aoste et ses délices cachés à l’ombre du Monte Bianco.

Surtout, sur place, ne dites pas aux locaux qu’ils voient « l’arrière du Mont Blanc »: ainsi qu’ils s’empressent de le souligner, c’est eux qui ont droit à la face Sud, toujours ensoleillée. Et plutôt que de les croire sur parole, on en juge de ses propres yeux en prenant le Skyway pour une spectaculaire ascension de la montagne dans un ascenseur de verre.

Au premier palier, les amateurs pourront déguster un vin de glace, stocké dans les entrailles de la montagne, ou se restaurer à la cafétéria. Mais pour une expérience vraiment bluffante, c’est un palier plus haut, au sommet que ça se passe. Depuis la terrasse, vue à couper le souffle sur les sommets enneigés alentours, et toute la vallée en contrebas, qui prend des airs de paysages surnaturels quand elle se noie dans une mer de nuages. Dans le restaurant panoramique niché juste en dessous, le Bistrot des Glaciers, on savoure autant la vue que la cuisine italienne authentique, qui fait la part belle aux délicieux fromages et salaisons locaux. Surtout, ne pas grignoter trop à l’apéro: ce serait un véritable crime de repartir d’ici sans avoir goûté à la spécialité locale de polenta à la fontina.

L’Aoste est connue pour ses sommets, certes, sa gastronomie, aussi, mais il ne faudrait pas oublier les nombreux châteaux forts qui jalonnent la région. De quoi passionner les amateurs d’histoire, qui se feront sans aucun doute un plaisir de visiter le Château de Fénis, héritage du Moyen-âge parfaitement préservé dont les peintures à peine délavées s’admirent sans modération. Envie d’une expérience encore plus incroyable? Cap sur le Fort de Bard, une forteresse qui surplombe la vallée et la rivière en contrebas, et où un hôtel exclusif a été aménagée, L’Hôtel Cavour et des Officiers. L’occasion de dormir dans une des anciennes chambres d’officier au sein même du Fort, et d’être aux premières loges pour profiter de ses merveilles, du dédale de ruelles et de maisons anciennes aux nombreux musées ouverts en son sein, à commencer par un fascinant musée sur les frontières, qui parvient à la fois à être historiquement passionnant et furieusement actuel.

Et la gastronomie alors? Impossible en effet de savourer pleinement la dolce vita italienne sans la croquer à pleines dents. La fontina, bien sûr, emblématique fromage de vache à pâte demi-dure, mais aussi les différentes tommes et le bleu local, aussi complexe en goût que délicieusement surprenant. Si le lard d’Arnad surprend de prime à bord avec ses tranches fines comme du papier et entièrement blanches, en bouche, c’est un régal, tout comme les autres charcuteries locales, la Motsetta en tête. Entre préparations de polenta, généreuses pâtes au ragù de chevreuil ou encore desserts qui potentialisent au mieux les fruits des bois qui sont nombreux à pousser dans la région, tout est un régal. Deux délicieuses adresses pour se faire une idée de la gastronomie valdostane: Le Moulin des Aravis, un agriturismo familial en bord de rivière où la pétillante matriarche de la famille sert une cuisine locavore, généreuse et authentique, et Le 3 Fiette, restaurant à flanc de montagne où Eleonora Ianno s’inspire de son éducation à la gastronomie française pour réinventer les classiques locaux de manière gourmande et raffinée.

Puisqu’on s’attable au 3 Fiette pour goûter aux délices d’Eleonora, on en profite pour séjourner dans l’hôtel qui abrite le restaurant, le Mont Avic Resort. Situé, comme son nom l’indique, à flanc du Mont Avic, l’hôtel offre une vue imprenable sur le paysage époustouflant qui l’entoure depuis les terrasses de ses chambres confortables décorées dans l’esprit montagnard. Mais aussi, pour plus de dolce vita encore, depuis sa piscine chauffée toute l’année, où on bulle avec vue sur les montagnes. Après une nuit délassante et un petit déjeuner copieux, on part à la découverte du parc naturel qui entoure l’hôtel, en faisant l’une des nombreuses randonnées proposées. Nature, gastronomie, dépaysement et culture: l’Aoste a tout pour plaire. Et il est grand temps d’en profiter avant que des hordes de touristes ne réalisent que c’est ici qu’il faut voyager en Italie… Andiamo!

Lire aussi:
La destination la plus romantique d’Europe se cache en Slovénie
La destination parfaite pour un citytrip design, dépaysant… et chiens admis!
Durmitor, la destination dont les couples reviennent plus amoureux que jamais

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.