Home Lifestyle Trois mineurs jugés pour agression homophobe envers un couple de lesbiennes à...

Trois mineurs jugés pour agression homophobe envers un couple de lesbiennes à Londres

Agression homophobe à Londres
Facebook
Fin mai dernier, les images choquantes de ces deux femmes, nez et chemise ensanglantés, avaient fait le tour de la Toile. Elles empruntaient un bus de nuit londonien lorsque des adolescents présents dans le véhicule leur ont demandé de s’embrasser devant eux, chose qu’elles n’ont pas accepté de faire. Ce refus leur a valu des coups, un vol et une perte de foi en l’humanité.

Le 28 novembre, le procès de ces jeunes ayant tabassé un couple de femmes dans un bus de la capitale britannique a débuté. Les agresseurs ont 15, 16 et 17 ans. Ils ont reconnu leur culpabilité devant le tribunal, avouant avoir agressé Melania Geymonat, 28 ans, et sa petite amie Christine Hannigan.

Un appel à la mobilisation

Quelques jours après l’agression, Melania avait posté un post sur Facebook, expliquant comment les choses se sont passées lors de cette horrible nuit.

Ils ont commencé à se comporter comme des hooligans, exigeant que nous nous embrassions pour qu’ils aient du plaisir à nous regarder, nous traitant de  » lesbiennes  » et décrivant des positions sexuelles. […] La chose que je sais ensuite, c’est que Chris s’est retrouvée au milieu de bus à se battre avec eux. Sur un coup de tête, je suis allée là-bas, elle saignait du visage et trois d’entre eux l’avaient frappée en lui donnant des coups de poing. Et tout à coup, c’est moi qu’on frappe. J’ai eu des vertiges à la vue de mon sang et je suis tombée en arrière. Je ne me souviens plus si j’ai perdu connaissance ou non.

Au micro de la BBC, quelques jours après, le couple avait demandé une mobilisation contre ces violences subies, sans raison, par la communauté LGBT. « Je n’ai pas peur d’afficher mon homosexualité. Mais notre sécurité, nos droits sont en danger. J’aimerais que les gens s’enhardissent face à ceux qui se sont enhardis avec la montée du populisme de droite qui est, je pense, responsable de l’escalade des crimes haineux », avait exprimé Christine Hannigan, selon le Huffington Post.

Un soutien de la part des autorités

Cette agression homophobe avait beaucoup fait parler d’elle, rassemblant énormément de personnalités autour du soutien à la cause LGBT et la lutte contre l’homophobie. Le Ministre de la Santé avait réagi sur Twitter en déclarant: « C’est révoltant. Tout le monde a le droit d’aimer ». Le maire de Londres avait également parlé d’« attaque répugnante et misogyne » pour qualifier cet acte. Theresa May, la Première Ministre du Royaume-Uni au moment des faits, avait, de son côté, tenu à adresser un message de soutien aux victimes.

Le sentence du procès devrait tomber le 23 décembre. « L’abus homophobe est un crime haineux et ne sera pas toléré sur notre réseau. Cet incident révoltant était tout à fait inacceptable », a déclaré à l’agence Reuters Mandy McGregor, chef de la sécurité du Transport de Londres.

A lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.