https://api.mijnmagazines.be/packages/navigation/
Home Lifestyle Comment décrypter les messages de l’inconscient grâce aux rêves

Comment décrypter les messages de l’inconscient grâce aux rêves

Amala Klep Kremmel est thérapeute des rêves. Ancienne comédienne, professeure de théâtre et metteuse en scène, elle s’est toujours intéressée à l’univers onirique. Aujourd’hui, elle partage son savoir à travers des formations, des écrits et propose un accompagnement individuel quant à leur l’interprétation. Entre archétypes, sentiments d’incompréhension et monde intérieur, que signifient nos rêves? On a tenté de comprendre le monde de Morphée avec cette magicienne et on vous dit tout.

Qui est Amala Klep Kremmel?

Amala a évolué pendant plusieurs années dans l’univers du théâtre. Créer des univers, interpréter des rôles, vivre ses différentes facettes et explorer les émotions humaines lui ont permis d’alimenter sa quête de la connaissance de soi. Mais suite à un rêve qui l’a guidée vers l’arrêt de cette carrière, elle décide de partir en Inde pendant plusieurs mois et de se tourner vers une vie spirituelle plus engagée.

J’ai toujours eu un penchant pour le monde intérieur, j’écris mes rêves depuis l’âge de 12 ans, je me suis toujours interrogée sur les images, les symboles, la quête de vie… La connaissance de soi a toujours été un vrai moteur dans ma vie.”

Elle se forme alors au Voice Dialogue, une méthode développée par Hal et Sidra Stone, qui découle des études de Carl Gustav Jung – médecin, psychiatre, psychologue, spécialiste de l’étude des rêves. Selon Amala, “Le Voice Dialogue permet d’aborder notre être en fonction de ses multiples facettes, pour trouver une complétude et une union intérieure. Dans l’étude des rêves, il s’agit d’un outil formidable pour pouvoir aller contacter les éléments du rêve comme différentes parts de soi.” Aujourd’hui, Amala est autrice et thérapeute des rêves, elle propose un accompagnement individuel pour les interpréter. Outre ses formations dédiées à toutes et à tous, elle a également fondé L’École des Éveilleuses du Féminin pour former celles et ceux qui souhaitent se professionnaliser dans le domaine du rêve.

Suivre ses rêves

Amala nous conseille de suivre nos songes et de les écouter avec la plus grande attention. Pour elle, il s’agit d’amis précieux qui ont le pouvoir de nous guider au quotidien dans nos choix et de nourrir notre réflexion. Dans son premier livre, Femme et Sorcière: À l’écoute de ses rêves, la thérapeute nous explique l’importance du rêve et son utilité pour changer notre vie et dépasser certains blocages.

Le rêve est un moyen de plonger à l’intérieur de soi pour aller chercher les réponses dont on a besoin pour faire des choix en conscience dans sa vie”,

“En écoutant ses rêves, on se réaligne à son vrai besoin, à sa vie émotionnelle, on prend conscience de ce qui se passe à l’intérieur de nous. Nos choix dérivent alors de cette connaissance et sont dictés par nos besoins intérieurs et non plus par l’extérieur: les conditionnements, les normes et les autres.” Pour Amala, une vraie rêveuse à l’écoute de ses rêves est capable de changer le monde. En nous connaissant suffisamment, on pourrait réaxer sa réalité intérieure afin d’avoir un impact sur le monde extérieur. “Au lieu de combattre à l’extérieur, on va voir ce qui se passe à l’intérieur et en allant écouter cela, on a un impact à plus long terme sur l’extérieur. Un impact qui a du sens. Une rêveuse, c’est une femme alignée, plus autonome et souveraine de sa vie”, ajoute la thérapeute.  Qu’il s’agisse d’habitudes à changer, de blessures à guérir ou encore de projets à réaliser, le rêve qu’il soit beau ou mauvais serait donc un message de notre inconscient dont le but ultime est de nous faire évoluer.

Repousser les frontières du réel

 “C’est souvent les cauchemars qui amènent les gens à s’interroger sur leur vie onirique. Un cauchemar, c’est comme un enfant qui crie, mais on ne comprend pas pourquoi il hurle. Ce hurlement nous oblige à nous arrêter et à prendre conscience de sa réalité à lui. On n’entend pas le rêve jusqu’à ce qu’il hurle. On comprend alors en s’y attardant qu’il y a des émotions en nous, des blocages, qui sont en train de créer des difficultés ou des situations récurrentes dans nos vies qui ne nous conviennent plus. Il s’agit d’un STOP. Il faut changer quelque chose. Et, c’est en ça que le cauchemar constitue un vrai cadeau. Tel un signal d’alarme, si on n’écoute pas son message et les émotions qui l’accompagnent, notre corps va finir par nous lâcher et manifester des douleurs, des symptômes…”, nous confie Amala.

Un cauchemar, c’est un rêve qui a frappé à la porte plusieurs fois et qui finalement arrive, tel un recommandé qu’on est obligé d’ouvrir. Il nous contraint alors à lire le message. C’est un rêve qui refuse de ne plus être écouté.”

Le pouvoir de l’intuition

Mais quel rêve interpréter? “Nous rêvons trois à six fois par nuit. Il ne faut évidemment pas interpréter tous ses rêves. Pour savoir sur lesquels vous devez vous pencher, faites appel à votre intuition. Si au fil de la journée ou de la semaine, certaines pensées ou images d’un rêve réapparaissent, c’est qu’il mérite que vous vous y attardiez. C’est qu’il a vraiment quelque chose à vous révéler. », explique la thérapeute.

L’analyse des rêves: les conseils de la thérapeute

  • Les symboles

Au réveil, nous pouvons être dérouté·e·s par certains détails apparus dans nos songes. En général, notre première réaction est de foncer sur Google chercher la signification des symboles dans un dictionnaire des rêves. Entre maladie, arrivée d’argent, mort et naissance, les interprétations issues de ce type de dictionnaire sont relativement alambiquées et contribuent surtout à semer davantage le trouble dans notre esprit. “Surtout, jetez vos dictionnaires des rêves!”, nous exhorte Amala qui nous conseille plutôt de nous interroger sur ce que les images et symboles du rêve évoquent en nous. “En effet, les symboles sont très personnels, ces images doivent être mises en rapport avec votre histoire et votre vécu. De plus, l’image d’un rat en Chine, par exemple, n’a pas la même signification que celle que nous avons en Belgique.” Tout comme pour une personne en particulier, le rat pourra symboliser l’intrusion alors que pour une autre, il signifiera plutôt la saleté.

Le symbole est toujours à relier à l’inconscient personnel pour en comprendre le sens.”

Mais, dans un second temps, si un archétype revient à de multiples reprises dans de nombreux rêves, Amala encourage alors plutôt à ouvrir un dictionnaire des symboles afin d’aller retrouver dans l’inconscient collectif via les différentes traditions, religions… Ce qui est véhiculé à travers ce symbole. “Il faut alors recouper l’image par rapport à l’histoire collective, du monde, et des civilisations. Car cela peut amener aussi à un sens plus large et nous emmener vers de nouveaux territoires.”

  • Le carnet de rêves

On se rappelle d’un rêve, mais comment l’interpréter? La thérapeute explique que “les rêves se manifestent dans la partie droite du cerveau qui relève de l’inconscient. La partie gauche du cerveau étant plus analytique. Pour comprendre un rêve, il faut donc pratiquer avec ce même hémisphère droit. Ne pas s’arrêter à la forme mais plutôt au fond.” Il faut donc s’interroger sur les images du rêve. Quelles émotions ces dernières suscitent en nous?

Un rêve est un appel à l’action, il signifie qu’il y a des habitudes à changer, des blessures à guérir…”

Après un cauchemar, par exemple, Amala nous conseille dans un premier temps de se réancrer dans la réalité: revenir à son corps, respirer calmement, boire un verre d’eau et prendre de la distance afin de ne plus être sous l’hypnose du cauchemar. “Trouvez une technique d’ancrage afin de créer une distance par rapport au rêve.” Puis elle préconise de l’écrire et/ou de le dessiner assez rapidement dans un carnet. “Si vous vous en sentez capable, dessinez la chose qui vous a le plus effrayée.” En couchant les rêves sur le papier, “vous créerez une forme de distanciation par rapport au rêve. Certaines prises de conscience pourront également en émerger. En effet, il faut confronter la peur, pour mieux en venir à bout.”, nous confie la thérapeute. Dialoguer avec cette part sombre de nous qui s’exprime nous permettrait de comprendre les émotions bloquées ou encore les choses de notre passé qui resurgissent.

  • Le partage

Il nous faudrait donc écrire nos beaux comme nos mauvais rêves pour commencer à entrevoir leurs images sous d’autres perspectives, et puis, dans un second temps, la thérapeute nous conseille d’en parler à quelqu’un de confiance. “Le rêve est fait pour être partagé, raconté et écouté. C’est très important. Il ne faut pas rester seule avec ses cauchemars.” Quand un rêve nous interpelle, Amala nous explique “que nous devons nous engager par rapport à lui et lui donner une place. C’est en l’écrivant dans un carnet de rêves, puis en le racontant à des proches, que certaines pistes de compréhension pourront déjà apparaître.”

  • Le rituel des rêves

Après un cauchemar ou un joli rêve, mettre en place des rituels et méditer permettraient de mieux entrer en contact avec notre vie onirique. “Il faut entretenir une vraie relation avec ses rêves. Recevoir ces rêves comme des cadeaux, en percevant l’émotion et l’impression qu’ils nous laissent. Soyez dans la gratitude pour un beau rêve. J’encourage souvent à méditer sur les images que nous a laissées un rêve. Au cours de la journée, par exemple, repensez-y et replongez-vous dans les sensations et les émotions que le rêve suscite en vous. Essayez aussi de vous inspirer de vos rêves afin de les inscrire dans la réalité physique. Si, par exemple, dans votre rêve vous recevez des fleurs d’une personne qui vous est chère. Vous offrir des fleurs et les mettre chez vous pourra rendre le rêve vivant et il aura ainsi un impact positif sur votre réalité.”, explique la facilitatrice de rêves.

Les éléments du rêve ont besoin d’être accueillis avec bienveillance pour leur donner leur juste place dans notre vie.”

Vous rêvez que vous apportez de l’aide à quelqu’un? Vous pouvez peut-être vous interroger sur la personne de votre entourage qui aurait besoin de vous en ce moment. Ou encore, vous rêvez que vous flottez sur l’eau, alors prenez un bain. Amala nous explique, que ces actions sont des moyens de nous mettre en lien avec notre rêve. “Avec tout rêve qui vous inspire et vous touche, demandez-vous comment vous pourriez lui donner une place dans votre vie. Et comment il peut avoir une influence positive sur votre journée. Laissez le rêve vous inspirer une action. C’est ce que j’appelle la créativité onirique.”

Matérialisez vos rêves pour créer du lien avec ceux-ci.”

L’accompagnement: séance d’ouverture de rêve

Mais que faire si un rêve nous poursuit? Ou si nous faisons un rêve récurrent qui nous hante? Qui reste en nous, comme une équation insoluble… Alors, Amala conseille de ne pas rester seul·e·s et d’aller voir un·e professionnel·le pour tenter d’ouvrir ce rêve et d’en comprendre le message.

Lorsqu’on est pris émotionnellement par un cauchemar, il est difficile d’avoir du recul sur lui et d’en comprendre le message.”

Lorsque Amala accompagne dans l’interprétation personnelle d’un rêve, elle guide les rêveur·se·s dans leur lecture. “Quand on ouvre un cauchemar, il reflète nos croyances intérieures et il nous permet de prendre conscience de nos blocages.” Grâce à l’alchimie du rêve, la thérapeute propose de changer le message de notre radio intérieure. En prenant conscience de la croyance, la blessure ou du blocage qui se cache derrière ce mauvais rêve, puis en en changeant le scénario. “À partir du moment où l’on prend conscience du blocage, on peut décider que désormais, on n’a plus à avoir peur car grâce au rêve, on a compris dans quoi on était bloqué. On peut alors inscrire un nouveau message de confiance. Transformez la fin du rêve permet de planter de nouvelles graines dans la psyché pour que les résultats dans notre vie quotidienne se modifient. C’est un dialogue entre l’intérieur et l’extérieur.”

En changeant les images du rêve et donc ‘l’intérieur’, on change aussi le décor extérieur.”

Mais comment sait-on que nous avons mis le doigt sur la bonne interprétation? Amala parle du « aaaaha d’évidence », selon elle, ce frisson indique que nous sommes alors sur la bonne voie d’interprétation. “C’est là que l’ossature du rêve prend sens. Si vous sentez que vous y arrivez seul·e, une fois la blessure identifiée, tentez de modifier la fin de votre cauchemar en quelque chose qui vous fait du bien. Il s’agit, ici, de reprogrammation.” Après avoir médité sur le rêve, vous allez peut-être identifier une peur et en trouver les origines au plus profond de vous. Vous allez alors pouvoir agir sur le rêve en en transformant la fin. “Mais attention, n’utilisez pas cette technique comme une manière de fuir le songe, l’important est d’abord d’analyser la photographie que vous propose le rêve puis après avoir été en contact avec la blessure, la souffrance qui se cache derrière, là vous pourrez tenter de la transformer.” Il faudra alors renouveler cette méditation quotidiennement, à différents moments, afin d’acquérir une disposition positive et confiante. “Renouvelez cette imagerie vous permettra de ne pas fuir vos démons mais de prendre conscience des peurs tapies en vous et à changer vos croyances.”, conclut Amala. Si vous ne parvenez pas à comprendre le sens de votre rêve après l’avoir laissé infuser, et que vous avez besoin d’aide pour l’interpréter, tournez-vous vers un·e professionnel·le qui vous aidera à ouvrir le rêve. 

Et si vous ne rêvez pas?

Amala conseille, de poser une intention avant de fermer les yeux. Décidez que vous souhaitez, cette nuit, vous rappeler de vos rêves. Elle ajoute que “plus vous vous intéressez à vos rêves, plus ils vont vous délivrer des messages inspirants. Faites confiance à vos rêves et demandez-leur de vous guider dans votre vie.”

Tout ce à quoi on résiste persiste et tout ce que l’on embrasse s’efface.” (Carl Gustav Jung)

Plus d’infos sur l’analyse des rêves?

Pour vous guider dans la découverte de votre monde intérieur et comprendre les messages de vos rêves , Amala Klep Kremmel a publié deux livres (à lire dans cet ordre): Femme et Sorcière: À l’écoute de ses rêves et La voie de la magicienne: Votre magie personnelle au service de la guérison collectivePour retrouver tous les prochains événements (formations, retraites, conférences etc.) organisés par Amala, visitez son site internet ou sa page facebook.

 

Lire aussi: