Home Lifestyle Technologie Londres bannit Uber faute de pouvoir garantir la sécurité des utilisateurs

Londres bannit Uber faute de pouvoir garantir la sécurité des utilisateurs

Après que des milliers de passagers aient été pris en charge par des conducteurs dépourvus de licence ou même d’assurance, Londres a décidé de bannir Uber de ses rues, faute de pouvoir garantir la sécurité des utilisateurs. Une décision à laquelle Uber a 21 jours pour faire appel, et qui pourrait donner des idées à d’autres villes.

Les responsables de Transport for London accusent le géant américain du transport d’avoir autorisé au moins 14 000 voyages, alors même que les conducteurs étaient différents de ceux annoncés par l’app’. En cause, un changement de système qui permet à des conducteurs non-autorisés de télécharger leurs photos sur les comptes de conducteurs Uber en règle. Avec comme résultat que les passagers sont pris en charge sans le savoir par des conducteurs sans licence et/ou sans assurance.

Vers une nouvelle ère?

Transport for London a donc pris la décision de révoquer l’autorisation d’Uber d’exercer son activité dans les rues de Londres, laissant potentiellement sur le carreau plus de 45 000 conducteurs. L’app’ dispose de 21 jours pour faire appel de la décision, mais divers syndicats du transport britanniques ont déjà applaudi la décision, saluant ce qu’ils voient comme la fin des « jobistes du transport ».

Lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.