Home Lifestyle Technologie Ce que vous devez savoir avant d’utiliser l’appli vieillissante FaceApp

Ce que vous devez savoir avant d’utiliser l’appli vieillissante FaceApp

Téléchargée plus de 100 millions de fois, l’application FaceApp qui vieillit votre visage en quelques clics est en train de faire un véritable buzz. Incroyablement réaliste, elle nous fait bien rire mais attention, celle-ci ne serait pas sans danger…

Lorsque vous téléchargez une photo sur FaceApp pour lui appliquer un filtre, les conditions générales de l’appli précisent que celle-ci peut être réutilisée pour tout usage, sans votre accord ni rémunération. Vous pourriez donc retrouver votre tête affichée sur une publicité sans avoir votre mot à dire. Il est également indiqué que vos données personnelles pourront être utilisées et transmises à d’autres entreprises du même groupe.

La guerre froide?

Créée par Wireless, une société basée en Russie, les autorités américaines s’inquiètent concernant la protection des données à caractère personnel des utilisateurs. Sur Twitter, le sénateur américain Chuck Schumer a exprimé sa méfiance face à FaceApp car « les utilisateurs doivent fournir un accès complet et irrévocable à leurs photos et à leurs données personnelles« .  « Le FBI et la FTC doivent immédiatement évaluer les risques pour la sûreté nationale et la vie privée car des millions d’Américains l’ont utilisée » a-t-il déclaré.

Devons-nous nous méfier de FaceApp?

Le patron de la société russe, Iaroslav Gontcharov, a affirmé dans une interview accordée au Washington Post que l’application ne téléchargeait que les photos sélectionnées pour appliquer un filtre (et non les autres données du téléphone) et n’en faisait aucune autre utilisation. Par ailleurs, les photos seraient généralement détruites de ses serveurs dans les 48 heures après le téléchargement.

Les conditions d’utilisation de FaceApp ne seraient pas plus laxistes que celles de beaucoup d’autres applications comme Snapchat, Twitter ou encore Facebook. Mais, comme partout sur Internet, il convient de rester prudent. Vos photos et données (adresse IP, nom d’utilisateur, date de naissance,…) récoltées via l’application pourraient être utilisées à des fins commerciales puisque les conditions générales le permettent. À vous de juger si ça vous dérange ou si ça ne vous empêche pas de dormir avant de télécharger votre selfie en toute connaissance de cause…

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Courteney Cox (@courteneycoxofficial) le

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Jonas Brothers (@jonasbrothers) le

Lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.