Home Lifestyle Société Weam Al-Dakheel présente le journal en Arabie saoudite et entre dans l’Histoire

Weam Al-Dakheel présente le journal en Arabie saoudite et entre dans l’Histoire

Après avoir longtemps fait figure de modèle à ne pas suivre en ce qui concerne les droits des femmes, l’Arabie saoudite a entamé une série de réformes destinées à leur donner plus de liberté. Celle de conduire, mais aussi de décider dans quelle direction elles veulent diriger leur carrière. Pour la journaliste Weam Al-Dakheel, c’est à l’écran, et elle est entrée dans l’Histoire en devenant la première femme du pays à présenter le journal.

Et quel journal: celui de Saudi TV, la chaîne nationale à la plus forte audience. Ce jeudi 20 septembre, Weam est apparue voilée à l’écran aux côtés de son co-présentateur, incarnant en beauté les réformes mises en place par le prince héritier Mohammad Bin Salman. Avec Vision 2030, ce dernier vise en effet à diversifier l’économie du royaume mais aussi à assouplir les règles extrêmement strictes sur les divisions de genre qui y sont encore en vigueur. Après avoir donné aux femmes le droit de conduire, il leur est désormais permis de se montrer. Si Weam Al-Dakheel n’est pas la première à présenter les infos dans le pays, la chaîne Al-Ekhbariya ayant décidé de leur offrir cette opportunité il y a quelques années, elle est toutefois la première à présenter le bulletin principal de la chaîne la plus regardée. Et si cette nomination fait évidemment partie d’une offensive de charme de la place des dirigeants du pays, il ne faut surtout pas voir en Team Al-Dakheel une potiche à la solde du gouvernement Saoudi.

Détentrice d’une licence en journalisme obtenue à l’université libano-américaine en 2011, Weam Al-Dakheel est trilingue (arabe-français-anglais) et a commencé sa carrière au journal Dar Al-Hayat avant de rejoindre les rangs de la chaîne CNBC Arabia puis Al-Arab News Channel. Après avoir suivi une formation intensive pour améliorer sa présence à l’écran, celle qui affirme avoir voulu devenir journaliste pour « aller au plus près du cœur du monde » a fait ses débuts au journal parlé ce jeudi 20 septembre à 21h30 heure locale. Et si l’initiative a été applaudie sur les réseaux sociaux et a rapidement fait le tour du monde, il n’est pas encore temps de crier victoire pour autant: ces derniers mois, les arrestations politiques se sont multipliées en Arabie saoudite, suscitant l’inquiétude des ONG actives dans le pays. Faire avancer les droits des femmes, oui, mais sans négliger les Droits de l’Homme pour autant.

Lire aussi: 
Comment l’Arabie saoudite libère (petit à petit) son emprise sur les femmes
L’inégalité hommes-femmes, une injustice vieille comme le monde
Des Saoudiennes élues pour la première fois

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.