Home Lifestyle Société Victime d’un détournement de ses photos Vinted sur un site porno, elle...

Victime d’un détournement de ses photos Vinted sur un site porno, elle dénonce

Si les Casse Couilles de Vinted sont suffisamment pénibles pour avoir droit à leur propre compte Instagram, il y a toutefois un sérieux pas entre Véro834 qui vous harcèle pour baisser le prix de 50 cents et l’infiltration de pervers qui détournent les photos des annonces sur des sites pornographiques. C’est pourtant ce qui est arrivé à Marieke, victime d’un détournement sur un site de voyeurs et drôlement remontée contre l’app de vente en ligne.

Elle accepte de témoigner, mais pas à n’importe quelles conditions. Pas question, en effet, d’inciter les utilisatrices de Vinted à plus de pudeur sous couvert que des pervers rôdent sur l’app: Marieke insiste, « mon point de vue est qu’il est important d’avertir sur ces pratiques mais en aucun cas de demander (encore) aux femmes de s’adapter aux comportements déviants d’autres personnes, en l’occurence des hommes ». Voilà qui est dit, et une fois cette précision apportée, la graphiste de 32 ans établie à Lille et membre de Vinted depuis l’arrivée de l’app’ en France il y a sept ans se met à raconter la  mésaventure qui lui est arrivée. Si certaines de ses amies ont fait de Vinted un vrai business, et y gagnent plusieurs centaines d’euros par mois, la jeune maman confie, elle, ne pas y être de « manière obsessionnelle » et s’estimer heureuse quand elle réalise une à deux ventes par mois. Raison de plus pour elle d’être surprise par l’attention suscitée par une de ses ventes, un top translucide imprimé léopard proposé au prix modique de 10€ sur la plateforme.

J’ai une centaine d’annonces dans mon dressing, dont des maillots de bains, mais avec des photos pas du tout équivoques. Je le précise parce que parfois je tombe sur certaines annonces où des femmes se mettent en scène de manière très séduisante: je n’ai aucun jugement par rapport à ça, mais moi je reste neutre dans les miennes, je pose droit devant mon miroir, sans aucune espèce de tentative de séduction, je suis là pour vendre, point ».

Jusqu’à ce fameux top, dont Marieke a gardé une copie de l’annonce, et précise en prime que si « on devinait la transparence et un peu la poitrine, ce n’était aucun cas une photo de strip ».

Lâchée par Vinted

Et pourtant, peu de temps après la mise en ligne de son annonce, elle reçoit une horde d’abonnements, son top est mis en favori des dizaines de fois, et quand elle se penche sur le nombre de fois où l’annonce a été visionnée, elle est surprise de découvrir qu’il y en a plus d’une centaine. D’abord, la jeune femme se réjouit, pensant que cela veut dire que son top va se vendre rapidement. Malheureusement, elle déchante rapidement.

J’ai commencé à recevoir des messages de gens qui n’avaient ni photos ni annonces. « Superbe », j’ignore. « Wahouuu!!!!! Trop beau corps!!!!!! », je me dis ‘mais qu’est-ce qu’ils ont ceux-là’ et au bout du 10e, je leur réponds systématiquement que c’est indécent et que je veux qu’ils me laissent tranquilles, avant de signaler chaque message reçu parce que je me rends bien compte qu’on n’est plus sur des utilisateurs lambda ».

Première déconvenue: Marieke se fait signaler en retour, nul doute par un de ses harceleurs éconduits, et reçoit un message automatique de Vinted lui disant de faire attention à ses propos sinon elle sera bannie de la plateforme. « Et là, je réalise qu’en aucun cas Vinted n’étudie les signalements reçus et qu’il n’y a personne pour nous soutenir dans ce genre de cas ». Peu de temps après la première salve de messages, elle est contactée par un inconnu, qui lui signale avoir vu son annonce Vinted liée sur un site de voyeurs.

« Comme la loi ne leur permet pas d’aller chercher les photos pour les extraire de leur contexte, ils rédigent des textes « séduisants » pour donner envie aux utilisateurs de cliquer. En l’occurence, celui qui avait détourné ma photo décrivait un « superbe corps avec des seins bien ronds comme je les aime », et ajoutait que j’avais des piercings aux tétons, ce qui est faux, et que je portais un string pour « accentuer mon côté chaudasse ». Au-delà du jugement, on est dans l’extrapolation totale parce que je porte une jupe et on ne voit pas du tout mes sous-vêtements sur la photo » dénonce Marieke, qui confie avoir immédiatement mieux compris les centaines de vues sur son annonce et ces nouveaux abonnés inscrits sur Vinted « juste pour aller zieuter ».

Pas à la hauteur

Deuxième déconvenue: même en cas d’agression sexuelle 2.0, Vinted reste obstinément aux abonnés absents. « Déjà quand il s’agit d’un simple souci de vente, ils sont hyper difficiles à contacter, mais là c’est scandaleux ». Marieke se tourne donc vers les forums d’acheteurs et de Vinties, et découvre à sa grande surprise ne pas être la seule à avoir vu ses photos détournées de la sorte.

La cerise sur le gâteau, c’était de voir les commentaires d’autres Vinties qui disaient « les filles, vous savez ce qu’il vous reste à faire, arrêtez les photos portées », ce qui est hallucinant parce que ce qu’il faut, c’est plutôt arrêter de se faire des films dégueulasses ».

Et si aujourd’hui, Marieke a désactivé l’annonce sans avoir vendu son top, elle confie être toujours sur Vinted. « Malheureusement, j’y trouve encore mon compte: je ne roule pas sur l’or et si je peux me faire 30€ par mois, je prends, mais ça m’agace qu’ils n’aient pas de concurrent à la hauteur. Eux en tout cas ne sont pas à la hauteur de ce qu’ils ont créé, je ne me sens pas protégée et je trouve ça déplorable ». Et de confié avoir eu du mal à raconter la violation dont elle avait été victime, « parce que j’avais peur qu’on me dise que je l’avais cherché, le syndrome des femmes qui sont victimes mais qu’on culpabilise toujours en les renvoyant à ce qu’elles portaient. Je me suis demandé si c’était de ma faute, si c’était la manière dont j’étais habillée alors que je suis sur un site de seconde main pour vendre un vêtement légèrement transparent ». Sur Vinted, une recherche de témoignages ne laisse plus apparaître le thread relatif aux photos détournées sur des sites photographiques, par contre, les termes « vol photos » renvoient à nombre de forums relatifs à l’utilisation de photos frauduleuses par certaines Vinties. Et là aussi, le même constat que Marieke: « il y a des gens malhonnêtes partout et je ne comprends pas non plus pourquoi le modérateur vinted ne fait rien à ce sujet…c’est pourtant notifié dans les textes de loi ». Une question qui restera sans réponse, le service clientèle de Vinted étant injoignable par téléphone depuis la Belgique.

Mise à jour 05 octobre 2020: après publication de l’article, l’agence de relations publiques engagée par Vinted pour la Belgique a pris contact avec l’auteure de l’article pour présenter ses excuses à Marieke, mais aussi pour communiquer la réaction de la plateforme aux accusations d’absence de protection de ses utilisat.eur.rice.s. La voici:

« Pour commencer, nous compatissons sincèrement avec Marieke et nous comprenons tout à fait sa frustration. La sécurité et la confiance sont de toute importance pour Vinted, et nos règles d’utilisation ne laissent aucun doute sur le fait que nous n’acceptons aucun type d’harcèlement sur notre plateforme. Nous prenons toutes les suspicions d’abus quels qu’ils soient très au sérieux et nous mettons constamment à jour les outils qui nous permettent de détecter automatiquement ce genre de problèmes.

Malheureusement, nous ne pouvons pas contrôler ce qui est posté sur des sites tiers, et les images publiées sur n’importe quelle plateforme accessible en ligne peuvent être copiées par n’importe qui via une capture d’écran, par exemple. Nous considérons toutefois ce type de détournement absolument inadmissible, et nous recommandons à nos utilisateurs de dénoncer immédiatement ce genre d’abus aux sites qui hébergent les photos détournées. Sans action de leur part, nous les encourageons à reporter les faits aux autorités locales et à nous en faire part afin que nous puissions soutenir les personnes lésées dans leurs démarches ».

Lire aussi: 

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.