Home Lifestyle Sexo Le fake porn, la nouvelle tendance porno qui fait peur aux stars

Le fake porn, la nouvelle tendance porno qui fait peur aux stars

Katty Perry version porno - Capture d'écran PornHub

C’est la dernière tendance qui rencontre un énorme succès sur les sites pornographiques: le Deepfake, ou fake porn, cette pratique qui consiste à proposer des vidéos réalisées grâce à l’intelligence artificielle. Mais la police du web est montée au créneau en vue de supprimer ce type de contenu.

On a déjà toutes fantasmé à l’idée de s’acoquiner avec une star. Certains ont voulu sauter le pas et donner vie au fantasme. C’est ainsi qu’est né le fake porn, un genre de porno réalisé grâce à l’intelligence artificielle et qui consiste à placer la tête de célébrités sur le corps d’acteurs porno.

L’initiateur de ce contenu a choisi le pseudonyme « Deepfake » pour sa première création. Il a réussi à créer une vidéo au contenu très explicite mettant en scène l’actrice Gal Gadot, star du dernier Wonder Woman. Le tout grâce à des logiciels d’intelligences artificielles disponibles en ligne. En gros, pour les novices, disons que ça consiste à faire un « face swap », comme sur Snapchat, mais en beaucoup plus réaliste.

Posté sur le site américain Reddit, le porno a rencontré un succès fou et a donné envie à son créateur de remettre le couvert à plusieurs reprises. Un nouveau genre de porno était né, et avec lui de nombreux adeptes bien décidés à créer leurs propres scénarios. Aujourd’hui, ils sont des centaines à polluer les sites porno, toujours avec le même engouement des internautes.

Les stars concernées ne peuvent pas y faire grand chose, même avec tout l’argent du monde. Une fois qu’une vidéo a fuité sur le web, il est très compliqué de la faire disparaître totalement. Demandez à Taylor Swift, elle en fait toujours les frais.

Adieu fake porn?

Ces pratiques posent de graves questions d’éthique et notamment des limites à ne pas franchir en termes de vie privée et de droit à l’image. Pour ces raisons, de nombreux sites ont mis une halte à la propagation de ces vidéos et ont tout bonnement décidé de les supprimer de leur plateforme. Twitter et Pornhub viennent d’ailleurs de signaler leur intention de faire de même.

Sur ce dernier, on peut lire: « Nous ne tolérons aucun contenu non consensuel sur le site et nous supprimons tout ce contenu dès que nous en sommes informés. Le contenu non consensuel viole directement nos conditions d’utilisation ».

Le DeepFake ou fake porn ne devrait donc plus avoir de longs jours heureux devant lui. Une nouvelle qui devrait rassurer les célébrités qui ignorent bien souvent que leur intimité, aussi fausse soit-elle, est dévoilée devant les yeux du monde entier.

Lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.