Home Lifestyle Une habitante de Venise diffuse un message qui fait réfléchir

Une habitante de Venise diffuse un message qui fait réfléchir

Venise respire à nouveau depuis le confinement - Getty Images
Venise respire à nouveau depuis le confinement - Getty Images

Cela fait plusieurs semaines maintenant que l’Italie est en plein confinement strict, et le pays y fait face avec poésie: concerts impromptus en terrasse, chorale improvisée entre habitants du quartier… Et le confinement n’agit pas que sur les habitants: à Venise, l’eau des canaux est redevenue claire, abritant à nouveau poissons et cygnes, et une habitante a diffusé un message qui fait réfléchir.

Elle s’appelle Arièle Butaux, elle est Française, et elle a choisi de s’installer dans la Cité des doges, où elle a ouvert un studio di mediazione pour proposer ses services de thérapeute de couple. Comme nombre d’habitants de Venise, elle est confinée, et elle assiste avec stupeur à l’effet frappant de cet isolement sur la nature de la ville. Un constat qu’elle a choisi de partager dans un statut Facebook, partagé 32 000 fois depuis. “Je vous écris d’une ville coupée du monde”, commence-t’elle, soulignant que “nous prêtons chaque jour un peu moins attention à ce que nous ne pouvons plus faire car Venise, en ces jours singuliers, nous ramène à l’essentiel”.

Je vous écris d’une ville coupée du monde. Nous vivons ici dans une parfaite solitude qui n’est pas le vide. Nous…

Posted by Arièle Butaux on Tuesday, March 17, 2020

“La nature a repris le dessus. L’eau des canaux est redevenue claire et poissonneuse. Des milliers d’oiseaux se sont installés en ville et le ciel, limpide, n’est plus éraflé par le passage des avions. Les Vénitiens se parlent de loin mais il semble que se ressoude ces jours-ci une communauté bienveillante que l’on avait crue à jamais diluée dans le vacarme des déferlements touristiques”.

Et d’ajouter que “le tourisme, beaucoup l’ont voulu, ont cru en vivre, ont tout misé sur lui jusqu’à ce que la manne se retourne contre eux, leur échappe pour passer entre des mains plus cupides et plus grandes, faisant de leur paradis un enfer”.

“Venise, en ces jours singuliers, m’apparaît comme une métaphore de notre monde. Nous étions embarqués dans un train furieux que nous ne pouvions plus arrêter alors que nous étions si nombreux à crever de ne pouvoir en descendre!”. 

Lire aussi: Venise bannit officiellement les bateaux de croisière

Venise respire à nouveau depuis le confinement - Getty Images

La liberté de rêver à un autre monde

Plutôt que de se laisser aller à la panique, Arièle, elle, fait le choix de l’espoir: “je fais le pari que, lorsque nous pourrons de nouveau sortir de nos maisons, aucun Vénitien ne souhaitera retrouver la Venise d’avant. Et j’espère de tout mon coeur que, lorsque le danger sera passé, nous serons nombreux sur cette Terre à refuser de réduire nos existences à des fuites en avant”.

“Nous sommes ce soir des millions à ignorer quand nous retrouverons notre liberté de mouvement. Soyons des millions à prendre la liberté de rêver un autre monde. Nous avons devant nous des semaines, peut-être des mois pour réfléchir à ce qui compte vraiment, à ce qui nous rend heureux”.

Un message qui fait réfléchir, et justement, ça tombe bien, on a plein de temps pour ça en ce moment… Et si on choisissait d’appliquer un “avant/après” confinement, en apprenant tous de nos erreurs d’avant?

Lire aussi: