Home Lifestyle Société Simone Veil entre au Panthéon en compagnie de son mari

Simone Veil entre au Panthéon en compagnie de son mari

Ce 1er juillet, Simone Veil a fait son entrée au Panthéon en compagnie de son mari Antoine. Un honneur qui n’a été réservé qu’à 5 femmes jusqu’à présent, et que cette politicienne engagée et fascinante méritait amplement.

C’est sous un soleil radieux que les cercueils des époux ont été amenés au Panthéon, portés par un cortège qui a marqué trois arrêts sur le chemin. Trois arrêts en hommage aux trois combats emblématiques de Simone Veil: le plus connu, celui pour les droits des femmes, qui a donné lieu à la loi autorisant l’IVG en 1974, mais aussi le combat pour l’Europe, dont elle est la première femme à présider le Parlement en 1979, sans oublier celui pour que personne n’oublie jamais la déportation, dont elle est rescapée même si elle a toujours refusé catégoriquement qu’on la réduise à ça.

Simone Veil, héroïne des temps modernes

Simone Veil était ainsi faite, d’un courage et d’une détermination sans faille, refusant la compassion et lui préférant la coopération, oeuvrant main dans la main avec ses pairs pour combattre les injustices sous toutes leurs formes, qu’elles soient sexistes, racistes ou négationnistes. Une héroïne des temps modernes sans cape mais bien dotée d’une épée puisqu’elle avait également été invitée à rejoindre les rangs de la prestigieuse Académie française.

Un lit à deux places au Panthéon

Et son mari alors, pourquoi l’accompagne-t’il? D’abord, parce qu’ainsi qu’Emmanuel Macron l’a souligné, il était impensable de les séparer pour l’éternité. Mais aussi parce que « il mit son talent, son amour au service des batailles menées par Simone, qu’il soutint jusque dans les heures difficiles où ses adversaires maniaient l’injure immonde et la menace physique ». Unis, toujours, comme l’a expliqué un des deux fils du couple.

Mon père nous disait : «Ta mère ira au Panthéon. Et nous qui avons vécu soixante-sept ans ensemble, ce serait bien que l’on ne soit pas séparés. Essaie de nous trouver un lit à deux places.»

Ce premier juillet, la prédiction d’Antoine Veil est devenue réalité. Depuis son promontoire où elle côtoie entre autres André Malraux et Jean Monet, Simone, elle, veille. Et ses mots sont plus d’actualité que jamais: « venus de tous les continents, croyants et non-croyants, nous appartenons tous à la même planète, à la communauté des hommes. Nous devons être vigilants, et la défendre non seulement contre les forces de la nature qui la menacent, mais encore davantage contre la folie des hommes ».

Lire aussi: 
Ce que Simone Veil a changé pour les droits des femmes
Même le réchauffement climatique est sexiste
Miss America ne jugera plus les candidates sur leur physique

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.