Home Lifestyle Société La Nouvelle-Zélande octroie désormais un congé payé après une fausse couche

La Nouvelle-Zélande octroie désormais un congé payé après une fausse couche

Getty

La Nouvelle-Zélande s’engage une fois de plus en faveur du droit des femmes. Le Parlement a adopté un congé payé après une fausse couche ou naissance d’un enfant mort-né.

Ce jeudi 25 mars, la Nouvelle-Zélande a montré une fois de plus son implication envers le bien-être de ses citoyens. Les exemples ne manquent pas concernant les lois en faveur des femmes. Le pays a été le premier à accorder le droit de votes aux femmes, ainsi qu’un congé pour les victimes de violences conjugales. Véritable pionnier, le Parlement a décidé hier d’adopter le projet de loi visant à offrir un congé payé suite à une fausse couche ou la naissance d’un enfant mort-né.

Les femmes mais aussi leur conjoint·e

À compter d’aujourd’hui, 3 jours seront ainsi offerts aux couples, avec paiement de salaire. Jusqu’à présent, suite au deuil périnatal, les parents avaient l’obligation de prendre un congé maladie.

Le deuil qui accompagne une fausse couche n’est pas une maladie, c’est une perte, et il faut du temps pour se remettre physiquement et mentalement d’une telle perte » – Ginny Andersen, députée du Parlement.

Le Parlement estime ainsi qu’il est nécessaire aux personnes endeuillées de bénéficier d’un temps de deuil, dans l’intimité, sans avoir à se forcer à retourner travailler immédiatement. Ce congé payé pourra également être accordé aux parents qui ont recours à la gestation pour autrui.

“J’espère que si nous sommes l’un des premiers, nous ne serons pas l’un des derniers, et que d’autres pays commenceront à légiférer pour un système de congés juste et emprunt de compassion, qui reconnaisse la douleur et le deuil qu’engendrent une fausse couche ou la naissance d’un enfant mort-né”, a ajouté Ginny Andersen.

Lire aussi: