Home Lifestyle Société Les demandes en mariage sponsorisées, “l’amour n’a pas de prix” version influenceurs

Les demandes en mariage sponsorisées, “l’amour n’a pas de prix” version influenceurs

“L’amour n’a pas de prix”, il ne s’achète pas, blablabla, on vous l’a assez répété. Les demandes en mariage, par contre, s’achètent visiblement en likes: chez les influenceurs, la nouvelle tendance est aux fiançailles sponsorisées.

Marissa Casey Fusch ne vous évoque peut-être rien comme ça, mais celle qui répond aujourd’hui au nom de Marissa Casey Grossman, rassemble près de 200.000 followers sur son compte Instagram, Fashion Ambitionist. Un compte où l’on découvre des photos de ses tenues, de ses accessoires de luxe, mais aussi des portraits avec son copain, Gabriel Grossman. Imaginez la joie des followers qui suivent les moindres détails de leur vie quand Gabriel et Marissa ont décidé de partager les moindres détails de leurs récentes fiançailles surprises. Une surprise minutieuse, qui a vu Gabriel organiser une chasse au trésor de 48h, dûment documentée sur les réseaux sociaux, chaque post générant des milliers de likes et de commentaires. Problème: la surprise extatique de Marissa était entièrement simulée, certains endroits de la chasse au trésor ayant été contactés des mois auparavant pour sponsoriser l’évènement.

fashionambitionist instagram DR

Des semaines avant la demande officielle, les grandes agences de marketing new-yorkaises ont reçu un mémo détaillant les différentes étapes du week-end à la minute près, avec mention des shootings qui seraient réalisés (“dimanche, 8h du matin, Marissa poste une brève vidéo détaillant son chemin vers la prochaine étape”) ainsi que des promesses alléchantes pour les annonceurs qui choisiraient de s’associer aux réjouissances.

La demande en mariage sera l’occasion de capturer des moments tendres et surprenants à chaque étape. Pour votre marque, c’est l’opportunité de vous associer à cet événement joyeux ainsi qu’aux différentes villes que nous visiterons au cours du week-end.

Problème, le document a été leaké à Taylor Lorenz, journaliste pour The Atlantic, qui s’est empressée de dévoiler le pot aux roses dans un article.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Et si les commentaires négatifs et les reproches se sont rapidement multipliés sous les photos et vidéos de la demande en mariage, il y a peu de chances que le bad buzz porte véritablement préjudice à Marissa et Gabriel. Ainsi que le fait remarquer Bryan Pedersen, un responsable marketing qui a lui-même refusé d’associer les marques dont il est responsable aux fiançailles, depuis que la ruse a été dévoilée, Marissa a gagné plus de 20.000 followers. Et même les déçus risquent de ne pas lui en tenir rigueur.

Le public ne voit pas les influenceurs comme des célébrités mais bien comme des amis. Et quand il s’agit d’amis, on est prêts à tout pardonner.

Reste qu’ainsi que le souligne Jack Wagner, créateur de “Like & Subscribe”, une émission dédiée à la culture des influenceurs, “ce qui est incompréhensible pour moi, c’est d’en arriver à créer un dossier de presse pour dénicher des sponsors pour une demande en mariage”.

Pour quel montant est-ce que vous seriez prêts à vendre un moment tellement particulier de votre vie?  Quel prix vaut la peine de commercialiser ce qui est normalement un moment unique?

Et d’ajouter, non sans amertume, “je trouve ça vraiment étrange qu’on en soit arrivé à un point où la question se pose même”.

Lire aussi: